Actualité d'Ethereum

100 millions $ d’Ethereum partis en fumée : bonne nouvelle pour l’ETH

Ethereum plateforme crypto monnaie

Le nouveau mécanisme de frais Ethereum est à l’origine de la destruction de 100 millions de dollars d’Ether. Une bonne nouvelle puisque le cours de l’ETH progresse depuis.

Le prix de l’ETH est en croissance ces deux dernières semaines. La première raison ? La mise à jour London de la blockchain dont EIP-1559. Celle-ci introduit un nouveau mécanisme de gestion des frais. Des frais sont brûlés sous forme d’ETH.

Déployé depuis jeudi dernier, le hard fork Ethereum a donc pour effet de réduire le nombre de jetons en circulation, générant une hausse du prix de l’Ether. D’après Nomics, le cours passait sur la période de 2.725 à plus de 3.000 dollars.

Your capital is at risk.

Pression déflationniste pour Ethereum

Il est vrai que le nombre de tokens brûlés par le biais de ce mécanisme est plus que significatif. Auparavant, ces frais allaient aux mineurs qui traitent et valident les transactions. Désormais, ils reviennent sur le réseau pour être détruits.

Or, contrairement à Bitcoin (21 millions de bitcoins), Ethereum ne comporte pas de limitations en termes de jetons. La mise à jour EIP-1559 introduit un mécanisme comparable, générant une pression déflationniste.

Le site ultrasound.money estime que 31.000 ETH ont ainsi été brûlés depuis le déploiement du hard fork de la blockchain Ethereum. Cela équivaut au cours actuel de l’Ether à la destruction d’un peu plus de 100 millions de dollars de jetons.

En réduisant le coût des transactions, ce mécanisme favorise également la demande, notamment sur le très dynamique marché des tokens non fongible ou NFT. La place de marché OpenSea représente à elle seule plus de 10% des frais brûlés.

L’exchange décentralisé Uniswap et le jeu Axie Infinity se classent respectivement deuxième et troisième en termes de « burn rate ». EIP-1559 contribue-t-il aussi à accentuer la hausse de leurs cours ?

Ethereum 2.0 prochaine étape cruciale pour le cours

Difficile à dire. Néanmoins, l’UNI gagne plus de 20% sur 7 jours à 28,77 dollars. Quant à AXS, une crypto vedette sur le plan des rendements, gagne encore plus de 50% à 66,36 dollars. La tendance globale sur le marché des cryptomonnaies est positive avec le cap des 2 trillions de dollars de nouveau atteint.

Pour Ethereum, London n’est cependant qu’une première étape. Le véritable changement reste à venir avec le basculement effectif du Proof-of-Work vers le Proof-of-Stake. Cette étape sera finalisée via la fusion avec Ethereum 2.0.

Your capital is at risk.

La réussite du déploiement de London est « la preuve que l’écosystème Ethereum est capable d’apporter des changements importants », déclarait Vitalik Buterin.  Il ajoutait par ailleurs être « définitivement plus confiant quant à la fusion ».

Le PDG de Pantera Capital, Dan Morehead, va plus loin encore. Pour lui, London est l’instrument qui permettra à l’Ether de détrôner Bitcoin en tant que principale cryptomonnaie. Tous les observateurs ne partagent cependant pas cette analyse.

Christophe Auffray
Christophe Auffray
Journaliste spécialiste de la transformation numérique, Christophe a travaillé pour plusieurs grands médias (ZDNet, JournalDuNet, CNET...) et couvre l'actualité en matière de crypto/blockchain sur Cryptonaute.

Les dernières news :

Question & Answers (0)

Commentaire fermé