Accueil C’est officiel : La DeFi s’installe sur Polkadot avec Acala et Moonbeam
Toute l'actualité

C’est officiel : La DeFi s’installe sur Polkadot avec Acala et Moonbeam

Marc-Antoine Caen Poletti
polkadot dot parachain cryptocurrency

Les Premières parachains de Polkadot sont arrivées. Et c'est la DeFi qui a séduit la communauté !

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Le lancement des crowd loans sur Polkadot, ces enchères qui permettent à différents projets de devenir une parachain sécurisée par le réseau, était une des grandes attentes du début novembre dans la cryptosphère. Si le résultat final des deux premières semaines et la victoire d’Acala puis de Moonbeam offrent peu de surprise, les deux stars de l’écosystème Polkadot se sont livrés une vraie bataille pour gagner le premier slot et avoir à jamais le titre de première parachain.

 

  • Moonbeam et Acala: deux projets DeFi complémentaires
  • Perspective sur les cours de ces deux projets
  • Quelles sont les conséquences pour le cours du Polkadot ?
  • Les parachains Kusama

Les deux projets phares de Polkadot

La victoire de Acala puis celle de Moonbeam montrent que ce sont les projets DeFi qui ont été mis en lumière dans un premier temps. Et cela devrait peu changer dans les prochaines semaines. Malgré l’arrivé prochaine des métavers dans le monde de Polkadot, via Bit.Country et Efinity.

Ces deux projets sont-ils concurrents ? En réalité, les protocoles qui s’installeront sur ces deux parachains seront bien différents. Moonbeam s’est doté d’une Ethereum Virtual Machine qui permet la compatibilité avec toutes les blockchains de l’univers Ethereum afin d’être un pont entre ces deux mondes. Ce positionnement permettra de faciliter l’entrée en douceur dans l’univers Polkadot pour ceux qui sont attachés à l’utilisation de Metamask. Les premiers projets installés sur sa sœur jumelle Moonriver, une parachain sur Kusama, sont relativement classiques. Cela ne devraient donc pas perturber les investisseurs habitués des protocoles DeFi.

A l’inverse de Moonriver, Acala se positionne sur la grande nouveauté de Polkadot: la possibilité de véritable transfert des tokens entre les parachains. Avec en plus la mise en place du liquid staking qui permet d’utiliser dans les protocoles les jetons récupérés lors d’un staking de cryptomonnaies, on peut s’attendre à des projets beaucoup plus complexes et innovants.

cryptonaute twitter

Quelle évolution possible pour le cours des token ?

Il est difficile de prédire l’évolution du prix des token de Moonbeam et de Acala avant leurs listing. Cependant, on peut se référer aux cours des token de Moonriver et Karuka , leurs jumelles, pour évaluer des évolutions à court terme. Le GLMR, la monnaie native de Moonbeam, a connu une belle évolution depuis août. Passant de 73 à 440 dollars mi-septembre, elle se maintient aujourd’hui autour de 300/350 dollars. On peut donc considérer que c’est une belle victoire pour un des projets phares de Kusama. Le cours du KAR, la monnaie de Karuka, est plus en demi-teinte. Listé à 3 dollars, le cours est monté à 13 dollars en septembre avant de descendre entre 6 et 8 dollars.

Avec une plus faible capitalisation que Moonriver, Karuka séduit principalement les adeptes de Polkadot et il faudra attendre que de nouveaux utilisateurs des protocoles arrivent. On peut s’attendre à une dynamique similaire pour les cours du GLMR de Moonbeam et du ACA de Acala, même si la capitalisation sera sans doute supérieure puisque Polkadot est davantage destiné aux institutionnels que Kusama de par la sécurité accrue du réseau.

 

Ces enchères peuvent-elle garantir une stabilité du prix ?

Le principe des crowd loans aura nécessairement une répercussion sur le cours du DOT. En effet, miser sur un projet revient à locker ses DOT pour 96 semaines. Il y a eu ainsi une première montée début novembre jusqu’à 54 dollars selon le vieux principe du “buy the rumors”. En anticipant sur le besoin de DOT pour miser sur ces enchères, tout le monde a contribué à hausser son prix jusqu’à 54 dollars. De plus, le nombre de DOT lockés pour 96 semaines jouera sur la stabilité du cours, même si certaines plateformes comme Binance propose un token de dépôt, le BDOT, qu’il sera possible d’échanger contre du DOT.

En deux semaines, 8% des DOT ont déjà été lockés et les variations à la baisse depuis deux semaines montrent que cela n’est pas encore suffisant pour que cela crée une tension sur la liquidité disponible. Il est donc important de suivre l’évolution de ces crowdloans puisqu’on peut supposer que le seuil de 25 % de DOT lockés permettra d’éviter une énorme chute même en cas de bear market. Cela est d’autant plus important que beaucoup d’investisseurs ont peur de bloquer leur DOT 96 semaines sans pouvoir prédire à l’avance le cours du DOT passé ce délai.

État des lieux des crowd loans de Kusama, la jumelle de Polkadot

Puisque ces deux blockchains sont indissociables, il est intéressant de regarder l’état actuel des crowd loans de Kusama. Commencées plus tôt, elles ont aussi été l’occasion d’une grande hausse du cours jusqu’en mai. Depuis, le cours est très volatile puisqu’il évolue entre 500 et 300 dollars, avec un creux à 173 dollars durant l’été. En fait, ces variations montrent que son cours est très dépendant des projets qui postulent à une place de parachain. Si les cinq/six premiers projets ont créé une certaine hype, les autres restent beaucoup plus confidentiels.

Dans les projets actuellement en cours, Crust Shadow, une solution de stockage décentralisée dont la jumelle est Crust Network sur Polkadot, est sans doute un des plus intéressants à suivre mais peine à convaincre les investisseurs. Cependant, certains projets comme Efinity, le métaverse d’Enjin, ont décidé de ne concourir qu’aux crowdloans de Polkadot, ce qui montre que ces deux écosystème n’attireront pas nécessairement toujours les mêmes profils, comme cela était le cas dans les premières semaines.

L’effervescence du début des crowd loans de Polkadot étant retombée, la pression haussière sur le cours du DOT s’est inversée. Cependant, contrairement à ce que la hype peut nous inciter à croire, ces enchères n’en sont qu’à leur début. Puisque les enchères concerneront en tout une centaine de place de parachains. Le succès de Moonbeam et de Acala montre que le cours du DOT dépendra surtout de la qualité des postulants et des communautés qu’ils arriveront à créer.

 

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram