ActualitésBlockchain

AgriTech : Alibaba et Bayer s’allient autour de la blockchain et de la traçabilité

Le géant chinois Alibaba s’associe à l’agrochimiste Bayer afin de développer un système de traçabilité basé sur la blockchain pour les produits agricoles. Objectif annoncé : aider les agriculteurs à accroître rendements agricoles et qualité des cultures.

 

Déjà réunis autour d’un partenariat stratégique dans le domaine de la santé, Alibaba et Bayer prévoient désormais de collaborer dans le secteur agricole. Par l’intermédiaire de sa filiale dédiée aux services financiers, Ant Financial, Alibaba s’allie à Bayer Crop Science.

Les deux entreprises ont signé une lettre d’intention. Elles prévoient ainsi d’explorer le potentiel de la blockchain dans le secteur agricole et de développer un système de monitoring pour la production de produits agricoles.

La blockchain au service de la traçabilité et de l’efficacité

« En collaboration avec Bayer, notre exploration de la blockchain dans l’agriculture améliorera la transparence et la réactivité de sa chaîne d’approvisionnement, et apportera plus de valeur aux consommateurs, aux agriculteurs et à la société » promeut le dirigeant de la division Intelligent Technology Group d’Ant Financial, George Jiang.

Pour le porte-parole de Bayer, il ne s’agit ni plus ni moins que de contribuer à la transformation technologique de l’agriculture. Cette transformation doit favoriser l’amélioration des rendements et des revenus des agriculteurs, mais aussi renforcer la sécurité sanitaire des aliments.

De quoi faire oublier le scandale du glyphosate dans lequel est plongé le géant de l’agrochimie ? Au travers de sa branche Bayer Crop Science, le groupe n’en est cependant pas à son premier développement sur la blockchain.

Le site AFN rappelle à ce titre que l’entreprise a signé plus tôt cette année un accord avec BlockApps, une startup blockchain – et spin-off de ConsenSys. La multinationale participera ainsi à plusieurs pilotes de BlockApps.

Grâce à ce partenariat, Bayer Crop Science ambitionne d’augmenter ses usages de la blockchain pour ses propres opérations, mais également dans l’ensemble de son industrie. Avec Alibaba et Ant Financial, Bayer s’efforce plus particulièrement de s’ouvrir au marché chinois.

D’après l’un de ses dirigeants, interrogé par Forbes, les bénéfices potentiels de la blockchain dans l’agriculture sont multiples. Il estime que cette technologie pourrait aider à retracer l’origine des produits alimentaires, à réduire les coûts de transaction des matières premières ou à rendre la chaîne d’approvisionnement plus efficace.

Crédit miniature : Champs par Kai Pilger – Pixabay

Les dernières news :

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*