Des menaces d’attentat à la bombe et des demandes de rançons en Bitcoin

Des dizaines de menaces d’attentat à la bombe ont été envoyées par e-mail à des entreprises et des organismes publics aux États-Unis et au Canada. Les malfrats réclamaient des rançons de 20 000 dollars en Bitcoin.

 

Hier, les autorités américaines ont été submergées d’appels concernant des alertes à la bombe. Les victimes ont reçu un e-mail indiquant qu’un engin explosif était caché dans leur établissement et les invitant à régler une rançon de 20 000 dollars en Bitcoin afin de désamorcer la bombe, rapporte LeDauphine.

De nombreuses évacuations ont eu lieu à travers tout le pays et les forces de l’ordre ont été dépêchées sur plusieurs lieux concernés – dont des écoles – mais n’ont pas trouvé la moindre trace d’explosif.

Les mêmes e-mails ont ensuite été envoyés dans de grandes villes canadiennes telles qu’Ottawa et Toronto, provoquant de nouveau la panique.

“Aucune menace réelle n’a été trouvée à ce stade. Nous encourageons le public à continuer à faire preuve de vigilance et à téléphoner en cas de doute.” a tweeté la police de l’État d’Oklahoma.

En outre, le département de police de la ville de New York a récemment déclaré que les menaces n’étaient pas jugées crédibles.

Cet été, un centre d’exploitation Bitcoin en Norvège avait reçu une menace d’attentat à la bombe, les auteurs se plaignaient du bruit fait par la ferme minière.