Allemagne : Une école de commerce délivre des diplômes blockchain

Frankfurt School of Finance & Management offre maintenant la possibilité d’obtenir un diplôme d’expert blockchain afin de pouvoir certifier ses compétences dans ce domaine.

 

Sur son site internet, l’école de commerce de Francfort a annoncé le lancement de cours sur la technologie blockchain. Cette initiative a été rendue possible grâce au groupe de réflexion blockchain de l’université.

Les cours sont ouverts à tous, aux développeurs et autres experts informatiques ainsi qu’aux personnes et étudiants intéressés par cette technologie.

Les sujets abordés sont divers tels que les contrats intelligents et applications décentralisées (DApps) développées sur les plateformes Ethereum et Hyperledger.

Le programme permet d’obtenir un ‘certificat d’expert blockchain‘ suite à un examen où les participants doivent rédiger un papier sur un sujet parmi plusieurs proposés.

En outre, l’université travaille en collaboration avec Consensys, l’une des plus importantes entreprises blockchain de la planète.

Veronika Kütt, responsable de la mise en place de ce projet, a commenté l’événement :

“Nos étudiants ont le privilège d’être impliqués dans cette nouvelle technologie à un stade précoce. C’est un peu comme la programmation des premiers sites internet au milieu des années 90.”

Philipp Sandner, directeur du think tank de l’école, a ajouté :

“Avec la blockchain, vous pouvez stocker des données personnelles, telles qu’un CV ou une carte d’identité, comme dans un livre. Avec notre projet, nous montrons à quel point la technologie est ‘confortable’ pour l’utilisateur.”

De plus en plus d’universités autour du monde se penchent sur la mise en place de programmes de ce type. Le mois dernier, la Turquie a inauguré le premier centre universitaire blockchain du pays visant à combler le manque d’expertise dans ce secteur.

Plus récemment, l’Université de Malte a dévoilé la mise en place d’un ‘fonds blockchain et DLT‘ de 300 000 euros pour les étudiants spécialisés en TIC, droit, finance et ingénierie.