Accueil Amazon supprime 10 000 postes : les géants de la tech’ en crise ?
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

Amazon supprime 10 000 postes : les géants de la tech’ en crise ?

Alexandre Franc Rédacteur Author expertise

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

amazon
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

La crise économique se fait sentir de plus belle, cela vaut aussi pour les plus grandes sociétés comme Amazon qui n’échappent pas à la règle. En effet, Meta et Twitter ont mis en place des plans sociaux d’envergure pour pallier l’inflation, licenciant des milliers d’employés.

C’est au tour d’Amazon d’annoncer le plan de licenciement le plus important qu’il ait connu. En effet, on parle de près de 10 000 postes supprimés, près de 1% de sa masse salariale. Le géant n’a pas encore confirmé cette nouvelle, mais les rumeurs risquent de se confirmer très rapidement.

La crise économique et l’inflation sont les principaux facteurs mis en cause

La crise économique balaie tout sur son passage, et même les entreprises les plus stables semblent vaciller avec son arrivée. En effet, face à l’augmentation des coûts et le ralentissement de la croissance, le géant Amazon prévoit de licencier ses employés dans les secteurs déficitaires.

Principalement visés, les employés du département Amazon Devices, le secteur développe les liseuses Kindle ou encore les appareils utilisant la fonction Alexa. On ne sait pas encore si cette action concerne uniquement les États-Unis ou également d’autres pays où Amazon est présent. Le fait que cet événement arrive juste avant les fêtes de fin d’année est d’autant plus troublant pour certaines personnes.

Le twittos “Wall Street Silver”, un compte influant sur Twitter avec 439 000 followers et Youtube avec 60 000 abonnés, l’a d’ailleurs fait remarquer à travers un tweet cinglant :

https://twitter.com/WallStreetSilv/status/1592210452028719104

Les conséquences de cette crise ? Avec la hausse des prix et l’inflation, les ménages consomment de moins en moins de produits commandés sur les e-commerçants, ce qui est la raison principale de la baisse de son chiffre d’affaires. Pour rappel, en juillet 2021, Amazon valait 1.880 milliard de dollars, contre moins de 900 milliards aujourd’hui. Une forte baisse pour un géant du commerce qui semble inébranlable.

Les cryptos et le metaverse échappent à la situation ?

Le marché des cryptos ne s’en porte malheureusement pas mieux. Le crash récent de FTX vient un peu plus maintenir la tête sous l’eau du marché actuel. Meta en est un symptôme évident avec la déroute que connait son jeu metaverse “Horizon Worlds”.

Bitcoin en fait l’illustre démonstration avec un jeton qui culmine timidement à plus de 16 000 dollars. Certains experts prévoient même une descente aux enfers à un prix plancher de 12 000 dollars.

jeton BTC prix cmc
Prix jeton BTC depuis ce dernier mois – Source : CoinMarketCap

 

Pour autant, certains projets et cryptos arrivent à se démarquer de la concurrence. Pour le moment, faire des bénéfices semble chose difficile à faire, mais nombreux sont les personnes à espérer un bull run lors de l’année 2023. Si vous souhaitez vous tenir prêt à une reprise potentielle du marché crypto, inscrivez-vous sur une plateforme d’échange de confiance et reconnue.

L’investissement en crypto-monnaies est proposé par eToro (Europe) Ltd en tant que PSAN, enregistré auprès de l’AMF. Les crypto-monnaies sont très volatiles. Pas de protection des consommateurs.

cryptonaute twitter

Des embauches à la hausse jusqu’à début 2022

Durant la pandémie, les commandes sur la plateforme de e-commerce avaient explosé. Les magasins physiques étant fermés durant cette période, cela avait profité à Amazon qui avait vu sa rentabilité monter en flèche. Cette effervescence avait permis à l’entreprise de doubler sa masse salariale de 2020 à 2022, créant de l’emploi dans de nombreux pays.

Une période d’abondance qui ne s’est pas confirmée lors du troisième trimestre de l’année 2022, ses bénéfices ayant chuté de plus de 9 %. Ces résultats avaient déjà des répercussions sur le fonctionnement des ressources humaines depuis deux semaines. En effet, Amazon avait annoncé le gel de nouvelles embauches dans ses bureaux.

La période de fête semble mal partie pour cette année. Les prévisions ne sont pas au beau fixe quand on regarde les difficultés des ménages à effectuer des dépenses de la vie courante comme le chauffage ou l’essence. Les préoccupations des foyers ne sont pas propices aux dépenses faramineuses pour les cadeaux de Noël et les loisirs.

Amazon n’est pas le seul géant du marché prit dans la tourmente

amazon logo

La plateforme de e-commerce n’est pas la seule subissant les foudres de la crise économique. Meta, anciennement Facebook, qui après avoir connu une croissance en continu, voit sa courbe s’inverser. Meta licencie plus de 11 000 de ses employés, ce qui réduit de plus de 13% ses effectifs. Ce sont les secteurs de la réalité virtuelle et réalité augmentée qui sont les premiers impactés.

En août 2022, le réseau Snapchat est contraint de licencier 20% de ses salariés. Face au changement réglementaire d’Apple qui implique un ralentissement des publicités numériques, les annonceurs baissent leurs dépenses publicitaires. Alors que celles-ci avaient connu un boom pendant la pandémie, le temps passé sur les applis s’étant fortement multiplié. Un salarié sur 5 est donc congédié pour éviter à l’application de perdre encore plus de bénéfices.

Enfin, Twitter, tout juste racheté par le fameux Elon Musk, annonce licencier la moitié de ses 7,500 employés. En cause, la pandémie qui a précipité la population vers une utilisation plus régulière d’internet.

Cela a entraîné une forte croissance du e-commerce, de nombreuses personnes prédisaient que cette croissance continuerait après la COVID-19. Malheureusement, ces prédictions ne se sont pas confirmées, au vu de la situation macroéconomique, et de la hausse de la concurrence qui en sont les principales causes.

Des temps pas si dur pour la fortune de Jeff Bezos

Pas de panique, Jeff Bezos ne risque pas de se retrouver démuni dans les prochains jours. Avec son patrimoine évalué à plus de 171 milliards de dollars, c’est la deuxième personne la plus riche du monde.

Le fondateur d’Amazon a indiqué vouloir distribuer une grosse partie de sa richesse à des associations caritatives. Il faut cependant noter qu’il n’a pas signé la “Promesse de donation”, une initiative lancée en 2010 par Warren Buffett et Bill Gates. Les milliardaires sont encouragés à distribuer la moitié de leur richesse afin d’en faire profiter aux personnes dans le besoin.

Au vu des fonds importants que possède Amazon, l’entreprise semble pouvoir aisément surmonter cette période de crise. En attendant de savoir la suite de cette histoire, renseignez-vous sur l’affaire de FTX ayant ébranlé le marché crypto ces derniers jours !

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Alexandre Franc Rédacteur

Alexandre Franc Rédacteur

Avec une appétence forte pour l’économie et la finance, Alexandre s’est tout naturellement tourné vers une licence associée à ces disciplines, à l’Université Paris-Est Créteil. C’est véritablement en 3ᵉ année de licence qu’il se passionne pour le domaine des cryptomonnaies, en parallèle de sa spécialisation sur des thématiques de e-commerce, et plus particulièrement sur le référencement naturel.

À ce moment-là, Bitcoin commençait tout juste à se frayer un chemin auprès du grand public, et affichait alors au compteur, un prix modeste de 4 000 euros le BTC. Il ne lui en fallut pas plus pour se pencher davantage sur la question et s’aventurer dans le monde complexe (mais passionnant) de la blockchain. 

Il découvre ainsi, tout un monde, à mi-chemin entre le web, la finance, et les nouvelles technologies qui s’accorde à merveille avec sa quête universitaire et ses aspirations professionnelles. 

En 2019, pendant cette même année de licence, il investit ses premiers euros dans Bitcoin, et étudie cette thématique en profondeur, comme tout bon investisseur qui se respecte. Les années passent, et l’univers des cryptomonnaies continue de se développer. Alexandre décroche son Master en commerce électronique, classé dans le top 10 français, et mention bien à la clé s’il vous plaît !

Il se lance alors dans la rédaction de contenus web, et commence à se faire la main (surtout les doigts) sur des thématiques diverses. Pour autant, il se tourne rapidement vers des sujets qu’il affectionne, dont la rédaction de contenus sur l’économie et la finance, le SEO, les casinos en ligne, et pour finir… les cryptomonnaies. 

Vous vous en doutez, c’est véritablement dans cette 5ᵉ thématique que Alexandre s’est épanoui, tout en arborant un profil spécialisé dans le référencement naturel, acquis lors de ses nombreux stages en entreprise. 

Aujourd’hui, Alexandre continue d’affiner son expertise envers les cryptomonnaies et d’aiguiser ses connaissances financières, pour vous proposer un contenu à la fois synthétique et pertinent sur cet univers en constante expansion. 

Mais lorsque Alexandre ne se trouve pas devant son écran d’ordinateur à arpenter les dernières actualités croustillantes du moment et les graphiques en dents de scie de Trading View et CoinMarketCap, il aime découvrir de nouvelles contrées éloignées et y gravir quelques montagnes par la même occasion. Après tout, il est toujours indispensable de faire le vide de temps à autre, pour supporter le caractère impétueux du marché crypto ! 

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram