Accueil 21% des investisseurs américains empruntent pour acheter des cryptos
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

21% des investisseurs américains empruntent pour acheter des cryptos

Lucille Bodenes
usa prêt crypto
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Aux États-Unis, selon une enquête de DebtHammer, un grand nombre d’investisseurs particuliers auraient eu recours à des emprunts, parfois à des taux d’intérêts exorbitants, pour acheter des actifs numériques. Encore plus inquiétant : plus de la moitié d’entre eux auraient perdu de l’argent avec ces investissements.

Pour ceux qui l’ignorent, DebtHammer est une société qui fournit des outils de calculs, des conseils et des programmes payants aux Américains qui se débattent avec leurs dettes. L’entreprise a réalisé une enquête auprès de 1 500 personnes dans le pays pour en savoir plus sur la façon dont ils investissent dans les cryptomonnaies. Le but était également de mesurer l’impact de ces investissements sur cette population déjà endettée.

Emprunter pour acheter des cryptomonnaies

Les résultats de cette enquête révèlent que plus de 21% des crypto-investisseurs américains se sont tournés vers un prêt pour financer leurs achats. Les emprunteurs disposent de nombreuses options. Parmi les réponses des sondés, on trouve ainsi les prêts sur salaires, les prêts de titres, les prêts sur valeur immobilière, les refinancements d’hypothèque, etc.

Le plus populaire est cependant le prêt personnel, choisi par 15% des investisseurs. Environ 10% d’entre eux se tournent vers les prêts sur salaire, les “payday loans”, pour des montants empruntés généralement compris entre 500 et 1000 dollars. Même si dans ce cas, les sommes sont peu élevées, les chercheurs à l’origine de cette étude soulignent les risques associés aux taux annuels exorbitants de ce type d’emprunts (400% en moyenne).

Des gains pas toujours garantis

Les investisseurs ayant répondu à cette enquête admettent que leurs achats n’ont pas toujours été fructueux. En réalité, à cause de ces investissements risqués, 15% d’entre eux déclarent même avoir craint une expulsion ou une saisie. Ce nombre tombe à 12% pour les utilisateurs de prêts sur salaire.

Finalement, près de 60% des emprunteurs ont perdu de l’argent. La majorité, qui représente un tiers des investisseurs, a ainsi vu s’envoler des sommes inférieures à 1 000$. Cependant, 6% déclarent avoir perdu entre 50 000 et 100 000$, et 5,5% plus de 100 000$.

Pour ceux qui ont généré des bénéfices, ceux-ci sont loin d’être significatifs. La majorité d’entre restent en effet inférieurs à 1 000$.

Quelles sont les monnaies choisies ?

La totalité de l’argent emprunté s’est concentrée sur une petite sélection de cryptomonnaies. L’enquête a montré que plus de la moitié (54%) des personnes interrogées ont utilisé cet argent pour acheter du Bitcoin (BTC). Le Dogecoin (DOGE) arrive en deuxième position, avec près de 35 % des personnes interrogées. Un peu moins de 30 % ont opté pour Ethereum (ETH).

Finalement, c’est au total 40% des sondés qui avouent avoir acheté des cryptomonnaies sans disposer des liquidités en raison de la forte chute des prix ou parce qu’ils étaient “historiquement bas”.

Les crypto-actifs représentent un investissement risqué.

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Lucille Bodenes

Lucille Bodenes

Ingénieure de formation, passionnée de sciences et de nouvelles technologies, j’ai aujourd’hui choisi de voyager en travaillant. J’exerce ainsi en tant que rédactrice web pour des contenus liés aux sciences et au Web 3.0.
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram