Analyste Barclays : Le Facebook Coin pourrait générer des milliards de dollars de revenus

D’après un analyste de chez Barclays, le projet de crypto-monnaie stable de Facebook pourrait très largement booster les revenus du réseau social.

 

Dans une note adressée à ses clients, Ross Sandler, analyste internet pour la banque britannique Barclays, a expliqué que le stablecoin développé par Facebook pourrait représenter 3 à 19 milliards de dollars de recettes supplémentaires pour l’entreprise d’ici 2021, rapporte CNBC.

Facebook serait en train de développer une crypto-monnaie qui pourrait faire partie d’une opportunité de revenus de plusieurs milliards de dollars. Le simple fait d’établir ce flux de revenus commence, à notre avis, à changer l’histoire pour les actions Facebook.” a déclaré Sandler.

Le mois dernier, des personnes proches du dossier citées par le New York Times affirmaient que Facebook développait une crypto-monnaie stable adossée à plusieurs monnaies fiduciaires telles que l’euro ou le dollar, dont la sortie serait prévue pour juillet 2019.

La firme de Palo Alto reste toutefois discrète et n’a pas communiqué sur le projet pour le moment.

Selon l’analyste, l’arrivée d’un FB Coin permettrait de rassurer les investisseurs, notamment suite au scandale Cambridge Analytica, en générant une nouvelle source de revenus.

“Toute tentative visant à générer de l’argent en dehors de la publicité, en particulier celles qui n’abusent pas de la vie privée des utilisateurs, sera probablement bien accueillie par les actionnaires de Facebook.” a ajouté Sander.

L’analyste américain a conclu en comparant le jeton numérique aux “Crédits Facebook” sortis plus tôt en 2010.

“D’après nos informations, la première version de Facebook Coin pourrait être une pièce à usage unique pour les micro-paiements et le transfert d’argent p2p, très similaire aux crédits de 2010 et à Venmo aujourd’hui.” a-t-il dit.

> Facebook cherche à renforcer son groupe de recherche blockchain

> Mark Zuckerberg est “potentiellement intéressé” pour utiliser la blockchain sur Facebook