apple contre les nft la guerre continue
Actualités Crypto-monnaies, Actualités NFT, Toute l'actualité

Apple contre les NFT, la guerre continue

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Le géant du numérique Apple a décidé de verrouiller toujours un peu plus l’accès aux NFT. En effet, les utilisateurs d’Apple peuvent voir leurs NFT dans les applications de l’App Store, mais néanmoins, ils ne peuvent pas débloquer de fonctionnalités ou de contenu supplémentaire.

cryptonaute twitter

Un bras de fer perdu d’avance pour les NFT ?

En septembre dernier, le géant du numérique annonçait qu’il autorisait les NFT sur l’App Store. Petit problème, Apple prélève 30 % sur chacune des ventes NFT dans n’importe quelle application. De plus, il n’est pas possible de payer avec des actifs numériques, mais seulement en monnaie fiat. Par exemple, il est donc impossible pour les jeux Play 2 Earn de vendre des objets numériques en crypto.

Cela risque fort de dissuader beaucoup d’acheteur de NFT. Car, l’intérêt principal de certains jetons non fongibles, c’est qu’ils peuvent débloquer du contenu exclusif dans certaines applications. On peut prendre l’exemple des célèbres NFT, Bored Ape ou Moonbirds. Ces derniers offrent à leurs utilisateurs des produits inédits ou le moyen de communiquer entre eux par des messageries uniques.

Concrètement, les développeurs n’ont pas l’autorisation de “créer des liens externes ou autres appels à l’action” qui indiquerait comment acheter des NFT sans passer par l’App Store. Tout ça pour que les NFT soient achetés directement via l’application et donc prendre des frais de commission.

Cette décision d’Apple n’est pas surprenante, car la société de numérique a toujours essayé de tout contrôler. Hors, donner la possibilité à d’autres applications de faire des bénéfices via son App Store, cela n’est pas au goût du géant américain.

L’investissement en crypto-monnaies est proposé par eToro (Europe) Ltd en tant que PSAN, enregistré auprès de l’AMF. Les crypto-monnaies sont très volatiles. Pas de protection des consommateurs.

D’autres applications en litige avec l’App Store

Avec la sortir d’iOS 16.1, Apple en a profité pour changer sa politique d’utilisation. Et au-delà des NFT, ce sont les cryptos monnaies qui sont concernées. En effet, dans les nouvelles conditions d’utilisations, on peut lire : “Les apps peuvent faciliter les transactions ou les transmissions de crypto-monnaies sur un échange approuvé, à condition qu’elles soient proposées uniquement dans les pays ou régions où l’app dispose des licences et autorisations appropriées pour fournir un échange de crypto-monnaies

Le développeur de Fortnite, Epic Games avait, lui aussi, eu des soucis avec la firme à la pomme croquée. En 2020, Epic Games avait décidé de passer outre les frais de commission de l’App Store.  Cela avait engendré le retrait pur et simple de l’application sur l’App Store. Finalement, l’éditeur de jeu a eu gain de cause en Corée du Sud en ayant le droit d’ignorer les commissions d’Apple. Cependant, les deux sociétés sont toujours en procès dans d’autres pays.

Le PDG d’Epic Games Tim Sweeney avait réagi sur la situation. Pour lui, il fallait “arrêter Apple parce que cette décision écrasait une autre technologie naissante qui pourrait rivaliser avec son service de paiement in-app grotesquement surévalué.”

La plateforme d’échanges de NFT Magic Eden a également annoncé retirer son application de l’App Store pour éviter les 30 % de commission d’Apple. Pour rappel, si vous achetez un NFT sur une plateforme classique (hors App Store) tel qu’OpenSea, vous devrez payer 2,5 % de frais. La commission d’Apple semble complètement ridicule et grotesque en comparaison.

Plus de pub sur l’App Store

En parallèle, Apple a décidé de mettre plus de publicités sur son application de vente. Cette décision prend effet dès aujourd’hui le 25 octobre 2022. Les utilisateurs vont donc voir apparaître des publications commerciales dans les onglets “Vous aimerez peut-être” et “Aujourd’hui“.

Des liens rémunérés vont alors faire leur apparition sur l’App Store. Ces liens renverront sur les sites qui auront payé pour faire leur promotion sur l’appli d’Apple. Avant cela, c’était l’équipe de l’App Store qui gérait les applis mise en avant. Selon Apple : ” la visibilité qu’offre cet emplacement en fait un choix idéal pour améliorer la notoriété de l’app, en particulier lors du lancement de nouveaux contenus, d’événements spéciaux et de promotions saisonnières.”

Il sera possible de dissocier un contenu sponsorisé d’un contenu non publicitaire avec la mention “Annonce” avec un fond bleu. Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, Apple espère dégager de gros bénéfices et ainsi concurrencer les deux autres géants du Web qui sont Meta et Google.

D’un autre côté, plusieurs services d’Apple vont augmenter leur prix aux États-Unis. Ainsi, Apple One et Apple TV verront une augmentation entre 2 dollars et 10 dollars en fonction des différentes offres.

Pour ce qui est de la valeur en bourse, Apple se porte plutôt bien malgré le bear market. Ainsi, à l’heure de la rédaction de cet article, l’actif a connu une hausse de 2,58 % sur les 5 derniers jours.

D’autres articles similaires :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Jérôme Moreau

Jérôme Moreau

Après un master en finance d'entreprise, et de nombreuses années d'expérience dans ce même domaine, j'ai décidé de me lancer dans l’aventure de la rédaction web. Avare de nouvelles technologies, j'aime ce que les cryptomonnaies apportent à l’univers de la finance.
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram