Banque d’Espagne : “Les CBDC pourraient améliorer le suivi de la politique monétaire”

Banco de España a publié un rapport sur les crypto-monnaies de banques centrales. D’après la BDE, la mise en place d’une CBDC pourrait aider l’économie nationale.

 

Comme rapporte CryptoNoticias, la banque centrale du royaume d’Espagne (BDE) a évalué l’intérêt et les risques d’émettre une monnaie numérique d’état. Dans cette étude, l’économiste Galo Nuño explique que la technologie blockchain pourrait aider à contrôler la masse monétaire du pays, un avantage en comparaison des billets de banque.

Les crypto-monnaies de banques centrales ou CBDC sont différentes des devises comme le Bitcoin. Émises par l’état, elles jouissent d’un statut légal et pourraient concurrencer les dépôts des banques commerciales ainsi que remettre en cause l’actuel système de réserve fractionnaire. Mr Nuño a écrit :

“L’argument principal concernant l’émission d’une CBDC est axé sur l’amélioration du suivi de la politique monétaire grâce à un meilleur contrôle des rendements du marché auxquels les épargnants et les emprunteurs doivent faire face. Aussi, la possibilité d’éliminer les restrictions liées au niveau zéro du taux d’intérêt est attrayante, en particulier dans un environnement caractérisé par des taux d’intérêt faibles tels que le taux actuel.”

Cependant, l’économiste espagnol a toutefois appelé à la prudence et a indiqué que les banques traditionnelles n’avaient pas encore les compétences nécessaires pour gérer les risques associés à l’émission d’une CBDC. Parmi ces risques, l’analyste a notamment mentionné les coûts élevés de l’infrastructure, l’opérabilité et la réglementation technologique des CBDC.

Le mois dernier, une étude publiée par le Parlement européen expliquait que les crypto-actifs de banques centrales (CBDC) pourraient surpasser les crypto-monnaies traditionnelles et remodeler complètement le marché.

> Le ministère des Finances allemand met en garde contre les crypto-monnaies d’états

> Bitmain : Des routeurs Wifi pour miner du Litecoin et d’autres crypto-monnaies

> Produit dérivé financier : Barclays met au défi les blockchains