La banque des banques centrales s’en prend (de nouveau) aux crypto-monnaies

Le directeur de la BRI a de nouveau critiqué les crypto-monnaies. D’après l’économiste, les crypto-investisseurs “n’achètent rien de plus qu’un algorithme logiciel“.

 

Selon CCN, lors d’un discours à Miami, le directeur général de la Banque des règlements internationaux (BRI), Agustin Carstens, a déclaré que les crypto-monnaies ne remplissaient pas toutes les caractéristiques définissant une monnaie fiduciaire traditionnelle.

“Le terme ‘monnaie‘ est trompeur. Les crypto-monnaies, telles que Bitcoin, Ethereum et Tether, ne servent pas les fonctions essentielles de la monnaie. Aucune crypto-monnaie n’est une véritable unité de compte ou un instrument de paiement, et nous avons vu cette année qu’il s’agissait d’une réserve de valeur médiocre. Les acheteurs de monnaies cryptées n’achètent rien de plus qu’un algorithme logiciel.” a-t-il dit.

Il a également évoqué la forte volatilité présente sur le marché – qui a très largement diminué depuis quelques semaines – et terminé en affirmant que le travail des banques centrales avait permis d’améliorer l’infrastructure de paiement actuel, la rendant encore plus innovante que les nouvelles solutions blockchain.

“Bien que ce ne soit pas aussi attrayant que crypto-ça et crypto-si, le développement de nouveaux matériels, logiciels et processus pour protéger votre argent et renforcer la stabilité financière est d’une importance capitale.” a-t-il conclu.

En septembre, la BRI affirmait que la mise en place de réglementations liées au marché des crypto-actifs se répercutait instantanément sur le cours des crypto-monnaies.

Plus tôt en juillet, Mr Carstens avait déclaré que “les jeunes devraient cesser d’essayer de créer leur propre argent“.