Binance envoie une ordonnance de cessation et d’abstention à une nouvelle entité frauduleuse
Actualités Crypto-monnaies, Plateformes d'échange, Toute l'actualité

Binance envoie une ordonnance de cessation et d’abstention à une nouvelle entité frauduleuse

Romain Boyer Rédacteur Author expertise
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Accusée par différents rapports affirmant qu’elle disposait d’un nouveau bureau au Royaume-Uni, Binance répond ne pas être affilié à Binance Ltd, basé sur le territoire britannique. Pour l’exchange, il s’agit de la deuxième intervention de ce type en moins d’une semaine.

Binance déclare la guerre aux entités utilisant son nom !

Accusée d’être la maison mère de Binance Ltd, la société Binance vient d’émettre un ordre de cessation à l’encontre de Binance Ltd, une société qu’elle qualifie de frauduleuse. Dans sa communication, Binance s’est voulu on ne peut plus clair avec la société qu’elle décrit comme :

une société frauduleuse qui n’est pas affiliée à Binance de quelque manière que ce soit.

La société Binance Ltd utiliserait des locaux partagés au Royaume-Uni avec plus de 2 400 autres entreprises. Dans le détail, la plateforme du registre des sociétés britanniques présente Binance Ltd comme un “fournisseur d’autres activités de services non classées ailleurs“. Une classification, on ne peut plus vague.

Pour la plateforme crypto monnaie, il s’agit de la deuxième intervention de ce genre en seulement quelques jours. La semaine dernière, l’exchange dirigé par CZ entamait la même démarche à l’encontre de Binance Nigeria Limited, une société qui sollicitait frauduleusement les investisseurs nigérians. Un dossier que la SEC nigérianne a saisi à bras-le-corps. 

cryptonaute twitter

Les arnaques utilisant le nom de Binance explosent

Afin d’extorquer de l’argent à leurs victimes, certains escrocs n’hésitent plus à utiliser le nom de Binance. Un élément qui permet de rendre leur argumentaire plus crédible. La plateforme a d’ailleurs communiqué à plusieurs reprises sur ce point. En précisant notamment que certains canaux de communication comme WhatsApp, utilisés par les escrocs, n’étaient en réalité pas utilisés par Binance.

En début de semaine, il a par ailleurs été révélé que Binance Markets Limited (BML), la filiale légitime de Binance au Royaume-Uni, a officiellement retiré les autorisations qu’elle avait obtenue auprès de la FCA (Financial Conduct Authority) pour des activités annexes aux actifs numériques. Comme l’a précisé le régulateur :

Suite à l’annulation des autorisations, l’entreprise n’est plus autorisée par la FCA […]. Aucune autre entité du groupe Binance ne détient d’autorisation ou d’enregistrement pour mener des activités réglementées au Royaume-Uni.


Source : Decrypt


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Romain Boyer Rédacteur

Romain Boyer Rédacteur

Après une licence en économie, un master en management stratégique et un voyage de près de 18 mois à travers le monde, je me suis lancé dans la rédaction web. Toujours en veille des aspects techniques et de nouvelles pratiques sur mon métier, j’écris principalement sur les thématiques naturellement liées à ma formation : finance, économie, immobilier.
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram