Accueil Binance pourrait reprendre ses activités au Japon dès juin prochain
Actualités Crypto-monnaies, Plateformes d'échange, Toute l'actualité

Binance pourrait reprendre ses activités au Japon dès juin prochain

Charles Ledoux
binance-japon
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Depuis plusieurs années, le géant de l’exchange Binance n’était plus présent sur le marché japonais des actifs numériques. Par le biais d’un rachat de Sakura Exchange Bitcoin (SEBC), le géant va de nouveau pouvoir exercer au pays du soleil levant, à compter de juin prochain.

Sakura Exchange Bitcoin : un rachat qui change tout

En novembre 2022, le géant Binance rachetait une plateforme crypto monnaie japonaise : Sakura Exchange Bitcoin (SEBC). Un rachat notamment orchestrée par la volonté de l’exchange de retrouver le marché nippon quatre ans après l’avoir quitté. Car la plateforme disposait d’autorisations lui permettant d’opérer sur le territoire. Dans le calendrier de Binance, la plateforme SEBC cessera ses services le 31 mai prochain et sera ensuite remplacée par Binance Japan quelques jours après. Si aucune date précise n’a filtré, la plateforme espère pouvoir mener ce lancement à partir de juin 2023. C’est en tout cas les éléments dévoilés par le journal japonais Crypto Times.

La nouvelle publiée par le journal japonais précise également que les utilisateurs de la plateforme SEBC ont jusqu’au 28 mai pour retirer leurs actifs numériques de la plateforme. Après cette date, les fonds non réclamés seront convertis en yens et transféré automatiquement sur les comptes bancaires des utilisateurs. Quoi qu’il en soit, la nouvelle a beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux.

Sakura Exchange Bitcoin avait été fondé en 2017 et permettait à des milliers d’utilisateurs d’acheter ou d’échanger des actifs numériques. Actuellement, l’exchange nippon prend en charge 11 paires cryptos différentes. Passer sous pavillon de Binance devrait permettre aux utilisateurs de bénéficier d’un plus grand choix d’actifs numériques. Si ce rachat avait pu paraitre étonnant aux yeux de certains, il s’agissait en réalité d’une stratégie de Binance pour retrouver le marché japonais.

cryptonaute twitter

Japon : des règles très strictes en matière de cryptos

Il y a quelques semaines, les autorités de régulation japonaises rappelaient à l’ordre plusieurs bourses dont Binance et ByBit. En reprochant à ces institutions d’avoir violé à plusieurs reprises la règlementation en proposant des services sur actifs numériques sans disposer d’un enregistrement en bonne et due forme. Pour rappel, Binance a reçu de nombreuses mises en garde des régulateurs et n’était plus accessible au Japon depuis 2018.

Au Japon, la règlementation sur les actifs numériques est relativement stricte. L’inscription des tokens sur les bourses doit par exemple être approuvée par l’Association japonaise d’échange de monnaies virtuelles. Si l’enregistrement est strict, la règlementation concernant les politiques de conservation des fonds de la clientèle l’est tout autant. En effet, la législation nippone impose une ségrégation totale entre les actifs des clients et ceux des exchanges.

Il est également demandé aux plateformes de détenir les actifs au sein de wallets cryptos dits froids afin de mieux sécuriser les fonds de la clientèle. Enfin, le fiat des clients doit être conservé par une société fiduciaire ou une banque nippone. Pour les clients souhaitant faire la passerelle entre Sakura Exchange Bitcoin et Binance Japan, quelques formalités resteront de mise. En effet, il faudra se conformer à de nouvelles démarches administratives avec Binance Japan : vérification d’identité et mise en conformité avec la politique de lutte contre le blanchiment d’argent.


Source : Coindesk


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Charles Ledoux

Charles Ledoux

Charles Ledoux est un rédacteur pour Cryptonaute avec une expertise pour les crypto-monnaies et la technologie blockchain. Grâce à sa formation dans la « Crypto-Academy » du célèbre YouTubeur Pompliano, il a pu passer un mois à se former avec les meilleurs spécialistes de l’industrie des crypto-monnaies. C’est en observant des similitudes frappantes entre la permaculture et la technologie du Bitcoin qu’il a réussi à avoir une perspective et une expertise rare sur la technologie et son fonctionnement.

Après avoir écrit son premier livre à 10 ans et plusieurs autres ouvrages depuis, Charles met désormais en pratique son talent d’écrivain pour apporter le meilleur contenu possible aux lecteurs de Cryptonaute. Après avoir rencontré des dizaines d’acteurs majeurs de l’industrie et s’être créé un réseau de centaines de builders web 3, il apportera de nombreux contenus originaux comme des interviews, ou encore des enquêtes exclusives. En plus de son expertise technique sur la technologie blockchain, Charles permettra aux lecteurs d’être au “cœur” de l’industrie crypto.

Déterminé à créer le meilleur contenu possible, il a également le souhait de relayer des informations exclusives qui apportent de la véritable valeur ajoutée à l’industrie florissante des médias crypto.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram