Accueil Binance.US ne rachète pas Voyager Digital pour 1,02 milliard, mais pour 20 millions $
Actualités Crypto-monnaies, Plateformes d'échange, Toute l'actualité

Binance.US ne rachète pas Voyager Digital pour 1,02 milliard, mais pour 20 millions $

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Plusieurs articles de la cryptoshère annoncent ce matin que Binance.US, la branche américaine de Binance, rachète les actifs de Voyager Digital. Mais le chiffre avancé de 1,02 milliard de dollars ne décrit pas tout à fait ce qui se passe. Explications.

Binance.US remporte le nouvel appel d’offres pour les actifs de Voyager Digital

Voyager Digital est l’une des nombreuses victimes de la catastrophe Terra-LUNA. Lancée en 2017, la plateforme de lending canadienne a déposé le bilan le 6 juillet dernier. En effet, le fonds singapourien Three Arrows Capital (3AC) n’avait pu honorer à temps un emprunt de 15 250 BTC (320 millions de dollars à l’époque) et de 350 millions USDC contracté auprès de la plateforme.

Les actifs ont depuis été réorganisés dans le cadre d’une procédure de faillite volontaire – le fameux “chapitre 11” du Code fédéral US des faillites – auprès d’un tribunal de New York. A l’été dernier, un appel d’offres a donc été lancé par les liquidateurs. Muni de l’offre la mieux disante, FTX.US, filiale de la plateforme FTX, avait conclu le rachat de ces actifs pour 51 millions de dollars.

Pour être parfaitement clair, la structure de l’accord prévoyait donc un transfert de 51 millions de dollars à Voyager, en échange du transfert de ce qui valait à l’époque 1,42 milliard de dollars en cryptomonnaies, vers FTX. Binance avait également participé aux enchères. La branche américaine avait proposé d’acquérir les actifs pour un montant de 50 millions de dollars (Wall Street Journal), avec toutefois de meilleures garanties pour les 3,5 millions d’utilisateurs lésés.

Entretemps, les choses se sont considérablement accélérées. L’offre de FTX ne fait plus partie de l’équation, comme on le sait. C’est donc Binance qui, par défaut, remporte la mise. La plateforme fera un premier dépôt “de bonne foi” de 10 millions au plus vite, puis 10 autres millions une fois le deal entériné. 15 autres millions de dollars seront transférés à Voyager pour rembourser certains frais inhérents aux négociations.

Au plus fort du dernier bull run, Voyager était l’une des applis de lending crypto favorites – The Washington Post (c)
cryptonaute twitter

Seulement 20 millions $ seront alloués à la liquidation

L’offre de Binance.US ne verra qu’environ 20 millions de dollars injectés dans la procédure de faillite. Le reste provient de ce que le communiqué de presse de Voyager appelle “les prix actuels du marché” pour ses actifs. Traduction : la valeur finale des actifs reste encore à déterminer.

Une meilleure description de l’accord Binance-Voyager consiste à penser aux 20 millions payés par Binance.US comme à un prix d’achat pour récupérer 3,5 millions de comptes clients en suspens. Une fois que ces fonds seront transférés puis distribués aux clients, ce qui n’arrivera pas tant que le tribunal des faillites n’aura pas décidé de la part au prorata que chaque compte recevra, il appartiendra à Binance.US d’essayer de garder les clients et leurs actifs sur sa plateforme à elle.

Du côté de Voyager, on s’en réjouit néanmoins. Les liquidateurs comptent demander l’approbation du tribunal des faillites pour conclure le rachat lors d’une audience le 5 janvier. La vente sera menée conformément à une règle du chapitre 11, qui précise qu’une telle décision est soumise au vote unanime des créanciers. Cela suggère que les comptes clients ne seront pas transférés et activés sur Binance.US avant mars 2023 …

Twitter @BrianShroder

Après de longs mois d’incertitude, le marché applaudit la nouvelle

VGX, le token natif de Voyager, a bondi de près de 40 % après l’annonce. Il a depuis effacé près de la moitié de ces gains. Mais l’essentiel est ailleurs. Les clients auront normalement la possibilité de récupérer leurs crypto-actifs à un ratio de 1 pour 1 sur Binance. Il faudra attendre mars 2023, mais il est préférable de revoir ses tokens tard que jamais.

L’annonce apaise aussi les esprits, passablement échauffés depuis une curieuse proposition soumise en août dernier. En effet, les liquidateurs avaient soumis au tribunal des faillites un plan de rémunération de 1,9 millions de dollars pour les “employés-clés”. Traduction : des primes exceptionnelles pour retenir les têtes pensantes. Une motion indécente qui a eu le don d’agacer la cryptosphère.

Pour le reste, Voyager devrait poursuivre le recouvrement des prêts de près de 650 millions de dollars qu’il a consentis à l’ancien fonds spéculatif Three Arrows Capital, qui a également déposé une demande de mise en faillite. Tout l’argent que Voyager encaisserait serait utilisé pour rembourser les dettes restantes : les actionnaires.

Plus grand-chose à espérer du token VGX – Coinmarketcap (c)

La faillite de Voyager semble déboucher sur une issue qui, à défaut d’être totalement satisfaisante, reste positive. Ce n’est malheureusement pas le cas pour les clients de Celsius et de BlockFi, ni des autres plateformes mises en faillite par le bear market et les malversations.

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Biographie

Romaric est journaliste pour Cryptonaute. Après un passage en faculté de lettres modernes, il s’oriente dans un domaine tout à fait différent, tout en gardant l’œil rivé sur les crypto et l’actualité de l’époque. Il investit alors dans son premier actif numérique : le bitcoin (BTC).

Majoritairement intéressé par Bitcoin, il s’est diversifié plus tard en se penchant également sur le web3, les NFT, les crypto-monnaies et la fintech. Investisseur aguerri, il est capable de conseiller son entourage et ses lecteurs afin de les aider à prendre la bonne décision au bon moment. Son expérience au sein de l’écosystème crypto et sur la blockchain lui permettent de proposer une actualité précise et experte à ses lecteurs, tout en gardant un recul et une objectivité indispensable à son activité.

Romaric se rend régulièrement en conférence ou à divers événements crypto dans toute l'Europe, notamment aux conférences Bitcoin, au Zebu Live ou aux événements relatifs à la blockchain. Fasciné par ce secteur en plein développement, il aime découvrir de nouveaux projets, apprécie l’innovation, et se laisse porter par son enthousiasme et sa curiosité.

Expertise

  • Bitcoin
  • Cybersécurité
  • Régulation cryptos

Accomplissements

  • Révélé un cas rare de cyberfraude
  • Rencontre avec de nombreux innovateurs de l’industrie
  • Participe à la création d’une équipe dédiée de journalistes

Publications

Éducation

  • Université Polytechnique des Hauts-de-France

Autres

  • Carte de presse FIJ n°1385
  • Journaliste indépendant

Suivez Romaric sur Twitter | LinkedIn

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram