Accueil Des Obligations en Bitcoin ? Le Salvador Franchit une étape de plus
Toute l'actualité

Des Obligations en Bitcoin ? Le Salvador Franchit une étape de plus

Marc-Antoine Caen Poletti
bitcoin btc bukele obligations cryptocurrency

Des Obligations levées en Bitcoin ? Bukele continu de surprendre !

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Le Salvador reçoit 300 millions de dollars d’engagement pour sa future obligation basée sur le Bitcoin.

 

Le SEO de Blockstream Samson Mow a annoncé que le pays avait reçu 300 millions de dollars d’engagement pour sa future obligation. Celle ci reposera sur le Bitcoin, et son lancement devrait avoir lieu en 2022.

Le pays a donc atteint 30% des investissements attendus, malgré les récentes critiques sur la politique pro-Bitcoin du gouvernement.

Bitcoin au El Salvador : état des lieux

Le Bitcoin, pas une monnaie ? Pourtant, depuis le 9 juin 2021 le Salvador, nation d’Amérique centrale entre le Honduras et le Guatemala, accoutumée au dollar américain comme monnaie officielle depuis 2001, propose une loi pour que le BTC devienne une monnaie nationale au même titre que le dollar américain. Le 7 septembre 2021, la décision est officiellement adoptée. De cette manière, pour la première fois de l’histoire un pays reconnaît une crypto-monnaie comme une « vraie monnaie ». C’est une initiative du président Nayid Bukele, convaincu que la monnaie représente une opportunité de relever l’économie de son pays, rongé à 42% par la pauvreté, montant à 50% en milieu rural. Se plaçant comme un fervent défenseur des crypto-monnaies, il est aussi critique vis à vis des institutions monétaires traditionnelles, ce qui est le cas des banques centrales émettant de la monnaie fiduciaire.

cryptonaute twitter

Un projet risqué en cours

Nayid Bukele voit le Bitcoin comme une solution pour améliorer du climat monétaire dans le pays, il investit petit à petit dans la monnaie. À ce jour, le Salvador détient 1270 unités de Bitcoin, c’est l’équivalent de 54 millions de dollars. Le 4 décembre 2021, suite à la baisse du cours du Bitcoin, Bukele achète 150 unités, qui d’additionnent aux 420 du 28 octobre 2021, montrant l’intérêt croissant du pays pour la monnaie. Ces sommes s’accumulent et permettront de financer des projets en voie du développement du pays, comme la construction d’écoles ou d’hôpitaux. Parallèlement, les citoyens peuvent acheter un bien, un service, ou même payer leurs impôts grâce au Bitcoin, et les commerçants se doivent de l’accepter, c’est un moyen de paiement officiel.

 

Cette reconstruction de l’économie devra se faire à terme grâce aux obligations du Salvador en Bitcoin. Ces obligations ont été présentées entre autres par l’homme politique William Soriano du congrès salvadorien, courant novembre 2021, exprimant la volonté du gouvernement de voir naître un « Bitcoin Bond » d’un milliard de dollars à 10 ans. Ces obligations salvadoriennes seraient libellées en dollars américains et assorties d’un coupon de 6,5% offert. Ce pourcentage équivaut au taux d’intérêt annuel. Cette somme colossale a pour but d’acheter du BTC d’une part et de l’autre financer le projet « Bitcoin City » au large d’un volcan, près du Golfe de Fonseca. D’ailleurs il existe déjà la « Bitcoin Beach », qu’il cite comme source d’inspiration. Le président cite la station balnéaire comme exemple. Cette plage regroupe un tas de commerçants acceptant le Bitcoin comme moyen de paiement.

Promesse d’engagement : spéculation ou réalité ?

Malgré les critiques des agences de notation qui qualifient d’ores et déjà la situation du Salvador dangereuse et ses obligations comme « de mauvaise qualité » et risquées, une information de taille tombe à pic. C’est Samson Mow, directeur de la stratégie de Blockstream et fondateur de Pixelmatic qui affirme dans un tweet du 7 décembre que le Bitcoin aurait reçu 300 millions de dollars « d’engagement » pour des obligations liées au Bitcoin.

Les titres, même si ils ne seront émis qu’à un moment donné au cours des trois premiers mois de 2022, ont déjà été comme dit précédemment, engagés par des investisseurs, affirme Samson Mow, SEO de Blockstream. Ceci étant, le Salvador aurait reçu 30% des fonds nécessaires pour le financement de son projet. Ces annonces vont dans le sens du BTC et de Blockstream, car c’est la société canadienne qui tiendra les comptes de l’émission via Bitfinex, plateforme pour échanger des cryptomonnaies.

 

Fracture numérique à l’heure du rêve Bitcoin

C’est sûr que ça fait rêver, une Bitcoin City, des obligations en BTC et des promesses d’investissement. Il y a de quoi attirer du beau monde, féru de technologie et de travail à distance. Mais qui va en payer les pots cassés ? Malgré le soleil et les plages du Salvador, le pays baigne dans la pauvreté. L’économie du Salvador se nourrit à un cinquième d’investissements étrangers, et cette part va certainement augmenter d’ici les prochaines années suite au Bitcoin. Pourtant, sans même parler de « crypto-monnaie », mais juste d’argent, la débancarisation touche tout un pan de la population qui a recoure au troc, à l’argent liquide.

Loin des paiements en Bitcoin que le gouvernement encourage, au Salvador on peine à réparer un téléphone portable. Si on a le bonheur de pouvoir s’en servir, il faut encore espérer qu’Internet fonctionne. L’étude réalisée par Microsoft et la Banque interaméricaine du développement montre qu’au Salvador, seule une personne sur dix avait accès à Internet. Même si le président l’affirme, « Ce n’est pas seulement pour les riches. Je veux dire, c’est pour tout le monde. »

 

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram