Mark Karpelès : L’ex-PDG de la crypto-bourse Mt. Gox condamné à de la prison avec sursis

Le Français Mark Karpelès, ancien directeur de la tristement célèbre plateforme d’échange de bitcoins, Mt. Gox, a été reconnu coupable de manipulation de données informatiques et écopé de 2 ans et demi de prison avec sursis.

 

En janvier 2014, sa plateforme de trading de bitcoins basée au Japon, Mt. Gox, subissait un piratage d’environ 750 000 BTC, pour une valeur estimée à plus de 400 millions d’euros.

Arrêté durant l’été 2014, Karpelès a d’abord été suspecté d’avoir commis le vol lui-même mais avait finalement été accusé de manipulation de données informatiques et d’abus de confiance aggravé pour avoir détourné des fonds commerciaux.

En décembre 2018, les procureurs du tribunal de Tokyo réclamaient alors une peine d’emprisonnement d’une durée de 10 ans.

Lors de l’audience qui s’est tenue cette nuit au Japon, le tribunal de district de Tokyo a été beaucoup moins sévère et prononcé une peine de prison de deux ans et six mois avec sursis, rapporte AP.

Contre toute attente (taux de condamnation supérieur à 99% au Japon), Karpelès a été acquitté du chef d’accusation le plus grave : détournement de fonds.

Le tribunal l’a seulement condamné pour “manipulation de données informatiques” et expliqué qu’il avait manipulé certaines données, nuisant à ses clients et trahissant leur confiance.

“L’accusation de falsification d’enregistrements électroniques est réelle et mérite une sanction, mais il n’y a aucune preuve pénale concernant le détournement de fonds.” a déclaré le tribunal.

De 2010 à 2014, Mt. Gox était responsable de plus de 70% des transactions Bitcoin dans le monde.

L’année dernière, l’entreprise a lancé une procédure de remboursement pour les victimes du piratage.

En avril 2018, on apprenait que l’homme de 33 ans originaire d’une bourgade proche de Dijon avait retrouvé un emploi chez London Trust Media, une société spécialisée dans les réseaux privés virtuels (VPN).

> Un hacker de carte SIM condamné à 10 ans de prison pour avoir volé $5M en crypto-monnaies

> DGSI : Un policier vendait des informations secrètes contre des bitcoins