Accueil Breaking News : La Thaïlande va imposer les crypto monnaies !
Toute l'actualité

Breaking News : La Thaïlande va imposer les crypto monnaies !

Marc-Antoine Caen Poletti

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

crypto cryptomonnaie

La Thaïlande pense à imposer les crypto monnaies !

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Le monde des crypto monnaies et de la blockchain est mouvementé en ce moment. Le cours du Bitcoin a chuté de plus de 8%. Le minage est compliqué au Kazakhstan avec un contexte géopolitique délicat. Le trading devient compliqué tant les graphiques d’Ethereum et autres cryptos monnaies sont teintés de rouge. Et les pump de votre wallet ne sont plus qu’un lointain souvenir.

 

Mais pour bien en rajouter une couche, la régulation prend de l’ampleur. Déjà en préparation depuis des années dans certains pays. L’année 2021 montrait pourtant déjà la voie qu’allait prendre les institutions. Avec par exemple l’interdiction des fermes de mining en Chine, laissant nombre de mineurs sur le carreau. Il va peut-être finalement être temps d’investir dans l’immobilier

  • La chine a interdit en milieu d’année 2021 le minage de crypto monnaies sur son territoire
  • La Thaïlande annonce qu’elle va imposer les coins numériques à hauteur de 15%
  • Le ministère du tourisme Thaïlandais comptait favoriser l’arrivée des investisseurs pour relancer l’industrie du pays
  • La France impose déjà 30% sur les plus-values

15% sur les plus-values crypto en Thaïlande

S’il est logique que certains pays veuillent imposer les cryptos, d’autres peuvent étonner. Mais après tout, il y a beaucoup d’argent à prendre dans l’industrie de la blockchain. Les bénéfices des traders peuvent atteindre des chiffres faramineux. Néanmoins, c’est pour certains assez contre-productif.

C’est le cas de la Thaïlande qui a annoncé vouloir imposer les plus-values liées aux cryptos monnaies. Un rapport a récemment été publié expliquant comment cela va être mis en place. Il y est précisé que l’imposition sera applicable aux investisseurs et aux mineurs. Toutefois, les échanges centralisés sont exonérés de ces obligations.

Ainsi, une plateforme comme Binance ou Coinbase qui serait basée dans le pays n’aurait rien à payer. Tandis que les habitants qui investiraient un petit capital devraient payer 15% sur les bénéfices engendrés.

Si cela peut étonner, il est à noter que certaines des plus grosses bourses d’échange de Thaïlande sont affiliées à des banques et des milliardaires. Comme par exemple Bitkub, plus gros exchange Thaïlandais qui a été acheté par la banque Siam Commercial Bank. Vous pouvez en tirer les conclusions que vous voulez…

D’autre part, le département des recettes Thaïlandais a indiqué qu’il prévoyait d’intensifier sa surveillance de l’industrie des monnaies numériques.

Le PDG de Zipmex, Akalarp Yimwilai s’est exprimé, pointant du doigt la complexité du système d’impôts du pays.

« Les méthodes et calculs fiscaux devraient être plus concis, clairs et faciles à comprendre. Beaucoup de gens que je connais veulent payer des impôts, mais ne savent pas comment les calculer. »

 

cryptonaute twitter

Le ministère du tourisme défavorable à l’imposition des cryptos

Il a poursuivi sur le sujet de l’imposition crypto du pays avec une remarque cinglante.

« En tant que fournisseur d’échange, Zipmex a travaillé au développement d’un système pour aider nos clients à calculer les profits et les pertes, mais c’est très difficile. Si le département des revenus a vraiment un système d’analyse de données si avancé qu’il peut calculer avec précision les gains des crypto monnaies, il serait un grand avantage de le partager avec l’industrie. »

Il est toutefois compliqué de savoir comment le pays va mettre en place son système d’imposition. La Thaïlande pourrait opter pour un impôt sur les déclarations annuelles ou bien un prélèvement à la source. Il ne fait aucun doute en tous cas que cela risque de calmer les ardeurs des investisseurs du pays.

Le ministère du tourisme Thaïlandais voit quant à lui d’un très mauvais œil cette régulation. En effet, il tente depuis quelques temps de favoriser l’industrie encore jeune de la blockchain au sein du pays. Le but, attirer les gros investisseurs en crypto monnaies pour relancer l’activité économique et le tourisme.

Un effort complètement éradiqué par les récentes mesures présentées par le gouvernement et la banque centrale. L’objectif de ces derniers est assez clair, réprimer davantage l’industrie des coins numériques et du Bitcoin.

 

L’imposition crypto en France

Même si cela peut déranger certains investisseurs crypto, il faut prendre en compte le fait que notre imposition française n’est pas plus avantageuse. En effet, la France impose un taux deux fois plus important qu’en Thaïlande.

Si le but du ministère du tourisme Thaïlandais est louable, la France ne compte pas favoriser l’émergence d’une industrie blockchain. Comme toujours, elle accuse un retard important dans l’innovation technologique.

Sur le site du gouvernement, nous pouvons donc lire la façon dont l’imposition fonctionne sur le territoire.

« […] les gains réalisés à titre occasionnel par les particuliers lors de la cession de crypto monnaies bénéficient depuis la loi de finances pour 2019 (article 41) d’une fiscalité adaptée, présentée par une actualité du 2 septembre 2019 du Bofip – Impôts, Bulletin officiel des finances publiques – Impôts. […] la plus-value globale réalisée dans l’année est imposable si le total des cessions est supérieur à 305 euros. Les gains sont soumis au prélèvement forfaitaire unique : ils sont imposés à un taux global de 30 %, soit 12,8 % au titre de l’impôt sur le revenu et 17,2 % au titre des prélèvements sociaux. »

Comprenez par là que si vos bénéfices ne dépassent pas 305 euros, vous n’avez rien à payer. Vous devez cependant les déclarer. Par contre, si vos plus-values sont supérieures à ce montant, il faudra vous acquitter d’une taxe de 30%.

Cette taxe est applicable même lors de dépenses faites avec votre carte bancaire Visa crypto. Qu’elle soit issue de Binance ou Crypto.com, vous devrez déclarer chaque paiement. Et payer des impôts en conséquence…

 

Un contexte mitigé pour investir

Toutefois, deux indicateurs contradictoires surviennent concernant la crypto. D’un côté, nous vivons une baisse importante du cours des monnaies. Ce qui pourrait intéresser les investisseurs voulant acheter pendant les creux. D’un autre, la pression des régulateurs se fait de plus en plus importante.

Néanmoins, il restera toujours avantageux d’investir. Car même avec 30% de taxe sur les plus-values, les bénéfices restent assez importants dans la crypto. De façon tout à fait logique, si vous payer cette taxe, c’est qu’il vous reste 70% de bénéfices nets.

Il serait donc véritablement dommage de passer à côté de l’occasion d’acheter du Bitcoin ou de l’Ethereum à prix attractif.

 

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram