ActualitésRegulation

Bruno Le Maire : Libra est une menace pour la souveraineté des Etats

Le ministre français de l’Economie et des finances, Bruno Le Maire, a réitéré ses préoccupations concernant l’avancement du projet de crypto-monnaie du géant Facebook.

 

Dans une tribune publiée sur le FinancialTimes et son blog personnel, Bruno Le Maire a expliqué que la fondation en charge du projet de monnaie numérique de Facebook, Libra, affirmait « des ambitions autant économiques que politiques ».

Libra est une preuve supplémentaire de la volonté de certains intérêts privés de mettre la main sur le bien commun et de se substituer aux Etats. C’est inacceptable économiquement et démocratiquement,” a-t-il dit.

Dévoilée au moins de juin 2019, l’initiative Libra ambitionne d’améliorer les paiements transfrontaliers et promouvoir l’inclusion financière autour du monde. Malgré de premières difficultés rencontrées, comme la pression réglementaire ou le départ de plusieurs membres, le consortium aurait déjà contribué à faire évoluer le système financier en jouant un rôle de catalyseur du changement.

Le mois dernier, Le Maire déclarait que la France n’autoriserait pas Facebook à lancer sa cryptomonnaie en Europe, notamment car celle-ci pourrait mettre en danger la souveraineté monétaire des états.

Dans sa dernière tribune, le ministre a ajouté que Libra soulevait « d’énormes risques », non seulement en matière de blanchiment d’argent, protection des données, financement du terrorisme, mais aussi des risques « liés à l’ambition mondiale du projet, qui pourraient susciter des abus de position dominante et des menaces sur la stabilité financière ».

“Aujourd’hui, l’arsenal réglementaire ne pourra pas circonscrire l’ensemble de ces risques. Il ne pourra pas davantage protéger tous ceux qui utiliseraient Libra, consommateurs comme clients”, a-t-il affirmé.

Selon le ministre, dans les pays les plus fragiles en terme d’infrastructures bancaires, les gens pourraient abandonner leur monnaie nationale au profit de Libra.

“Autant dire que ces Etats seraient dépossédés de toute souveraineté monétaire au profit de Facebook”, s’alarme-t-il.

Le Maire a également alerté sur le fait que la fondation pourrait modifier la part Euro du fonds de réserve en cours de parcours et ainsi faire fluctuer la valeur de la monnaie européenne.

Comme annoncé en septembre, Le Maire souhaite d’ailleurs engager une réflexion sur la création d’une monnaie numérique publique gérée par les banques centrales.

En outre, il a appelé à développer, sans délai, des moyens de paiement plus innovants, plus rapides et moins coûteux, au niveau national mais aussi dans un cadre transfrontière.

“Notre position est donc claire. Nous voulons conjuguer nouvelles technologies financières et respect de la souveraineté des Etats. La souveraineté politique ne se partage pas avec des intérêts privés. La souveraineté monétaire non plus” a-t-il conclu.

Retrouvez toute l’actualité de Libra en cliquant ici

Les dernières news :

4 Commentaires

  1. Et depuis sa dernière intervention sur le sujet, qu’a fait Bruno Le Maire ? Rien.. encore une énième sortie d’une girouette politique, d’une incompétence flagrante et d’un engagement sans résultat.

  2. Typiquement français toujours à végéter dans le rétrograde pour faire cracher les gens au bassinet, la classe politique française et leurs énarques planqués à vie est très probablement la plus médiocre au monde, c’est bien triste pour un pays comme la France qui dispose d’un potentiel de compétence immense, c’est une véritable force dormante qui ne parvient pas à éclore à cause de ces vieux parasites. De plus quel culot de parler de “souveraineté des états” quand eux-mêmes font tout pour la détruire par le truchement de l’UE et de la monnaie commune, ce sont vraiment une bande d’incapables, avec leur euro ils sont en retard d’une guerre quand au même moment on constate une démultiplication des valeurs par le canal de la cryptomonnaie, ils n’ont pas vu le monde changer, qu’ils partent et vite..

  3. Bien Ben, il n’y a plus rien à ajouter…….

  4. Un seul maître mot : régulation.
    Cette monnaie est certe impactante pour l économie global mais si elle sert l économie réel, peut être apportera t elle de la stabilité sur les marchés.
    Nenanmois, Beaucoup de question restent en suspens à ce jour que le fonctionnement, les frais appliqué et l infrastructure de gestion de l information qui sera mis en place.
    Espérons que se sera un relais de croissance pour les entreprises.
    Un beau moyen de s’affranchir des effets de changes et autorisation bancaire !
    Pour l avenir chère lecteur !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*