Actualités

Bruno Le Maire propose d’engager une réflexion sur une monnaie numérique publique

Face au développement de cryptomonnaies comme le Libra de Facebook, Bruno Le Maire souhaite engager une réflexion sur la création d’une monnaie numérique publique gérée par les banques centrales.

 

Durant un entretien accordé au média LaCroix, le Ministre de l’Économie et des Finances français, Bruno Le Maire, a expliqué qu’une monnaie numérique publique pourrait permettre de faire baisser le coût des transactions internationales ainsi qu’ouvrir l’accès à des services financiers aux personnes vivant dans des pays peu bancarisés.

“Je propose que nous engagions une réflexion sur une monnaie numérique publique émise par les banques centrales qui garantirait la sécurité totale des transactions, leur rapidité, leur simplicité et leur gratuité. Nous pourrions avancer dans cette voie lors des prochaines assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale en octobre.” a-t-il dit.

Suite à la présentation de Libra en juin dernier, Le Maire déclarait que les législateurs « avaient partagé de fortes inquiétudes » concernant le projet, « tant sur le plan technique que politique » et que les conditions actuelles ne permettaient pas le lancement d’une telle cryptomonnaie.

Comme beaucoup de politiques, l’homme d’État français est inquiet qu’une entreprise telle que Facebook (et ses milliards de membres) émette une cryptomonnaie. On apprenait récemment que le projet était visé par une enquête anti-trust de l’Union européenne.

Libra n’est pas non plus épargné aux États-Unis. Lors de deux audiences, la majorité des législateurs ont exhorté David Marcus, le directeur blockchain de Facebook, à mettre en suspens le projet.

En juillet, un responsable de la Banque populaire de Chine révélait également que l’introduction de Libra avait poussé l’institution chinoise à accélérer son projet de monnaie numérique.

Se voulant rassurant, le PDG-fondateur de Facebook, Mark Zuckerbergaffirmait cet été que Libra serait « sûr, stable et bien régulé ». Toutefois, dans son dernier rapport trimestriel, Facebook a prévenu ses investisseurs que rien ne garantissait encore que sa cryptomonnaie serait lancée un jour.

> Christine Lagarde voit du potentiel dans les stablecoins comme Libra

Les dernières news :

Commentaires

Commentaire fermé