ActualitésRegulation

Le Burundi interdit la négociation de crypto-monnaies

La banque centrale du Burundi a annoncé que la négociation de crypto-monnaies comme Bitcoin était désormais interdite dans le pays.

 

Le 2 septembre, la Banque de la République du Burundi a publié un avis indiquant que le trading de crypto-monnaies comportait trop de risques pour les consommateurs pour être autorisé.

“La Banque de la République du Burundi a été alertée de l’existence d’activité d’investissement et de commercialisation de monnaies virtuelles appelées aussi crypto-monnaies à savoir Bitcoin, Ether, Dogecoin, Litecoin, Onecoin […], qui sont des moyens de paiement non réglementés par aucune Autorité Monétaire”, explique l’institution financière.

Selon la banque centrale, étant donné que les crypto-monnaies ne sont pas émises ou garanties par des gouvernements, elles n’ont pas de cours légal dans le petit pays d’Afrique de l’Est.

“A cet égard, la Banque de la République du Burundi rappelle au grand public qu’aucune entité ni institution financière n’est actuellement autorisée à offrir des services de remise de fonds ou autres services de paiement en utilisant une monnaie virtuelle”, précise la banque.

Lors d’un entretien accordé à Bloomberg, Alfred Nyobewumusi, directeur du département micro-finance de la banque centrale, a précisé que de « fortes mesures » seront prises contre ceux qui ne respecteront pas cette nouvelle législation.

Les dernières news :

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*