ActualitésCrypto-bourseRegulation

Capitaux évaporés, PDG sur le départ, KYC : Binance dans la tourmente

Binance et son CEO CZ riposte face à l'offensive légale
Binance répond à l'attaque, la Chine bloque l'adresse de Binance avec le Grand Firewall.

Parcours chaotique pour Binance US, dont la levée de fonds de 100M$ est annulée. Son PDG prend la porte après seulement trois mois. L’exchange tente de réagir en imposant le KYC à tous ses clients.

Les régulateurs sont en passe de remporter leur bras de fer avec l’exchange international Binance. Aux États-Unis et un peu partout dans le monde, les autorités font pression sur l’entreprise pour que celle-ci respecte la réglementation.

Binance pourrait bien finalement devoir donner des gages aux régulateurs pour se maintenir à flot. Les menaces et interdictions prononcées contre la firme produisent en effet des conséquences négatives pour Binance.

Your capital is at risk.

L’introduction en bourse : « une question de temps »

Aux États-Unis, Binance US s’apprêtait à lever 100 millions de dollars. La filiale voit finalement cet argent partir en fumée. Les investisseurs, en raison du risque réglementaire, décidaient de renoncer à cette opération.

Les déboires de Binance dans le pays ne s’arrêtent pas là cependant. Son tout nouveau PDG, Brian Brooks, vient d’officialiser sa démission après seulement trois mois en poste. L’ex-directeur juridique de Coinbase et  de l’OCC (Office of the Comptroller of the Currency) invoque des divergences stratégiques.

Pour l’exchange, c’est un coup dur. Brooks devait mener la levée de fonds et ainsi faire un pas important vers une future introduction en bourse aux États-Unis. L’IPO est perçue comme une étape critique pour rivaliser avec Coinbase dans le pays.

Le fondateur de la bourse crypto se veut cependant toujours confiant. Changpeng Zhou (CZ) assure à Bloomberg que Binance reste en capacité de finaliser levée de fonds et IPO. L’intérêt de grands investisseurs serait encore bien réel.

Un KYC obligatoire pour tous les clients Binance

« Binance.US a également pour objectif d’entrer en bourse dans un avenir pas trop lointain […] Ce n’est qu’une question de temps », déclare le patron de l’exchange. Pour y parvenir, celui-ci devra cependant donner des gages aux régulateurs.

Cette démarche est engagée. Binance vient ainsi d’annoncer que ses utilisateurs devront impérativement compléter le processus de vérification de leur identité. Le KYC (Know Your Customer) n’est désormais plus une option.

Outre leur nom et date de naissance, les clients de Binance doivent également communiquer les détails de leur passeport et télécharger une photo d’identité. Officiellement, il s’agit pour la firme de « s’aligner » sur « les normes de conformité mondiales en évolution ».

Your capital is at risk.

Christophe Auffray
Christophe Auffray
Journaliste spécialiste de la transformation numérique, Christophe a travaillé pour plusieurs grands médias (ZDNet, JournalDuNet, CNET...) et couvre l'actualité en matière de crypto/blockchain sur Cryptonaute.

Les dernières news :

Question & Answers (0)

Commentaire fermé