Carrefour ajoute son lait frais aux produits suivis sur la blockchain

Carrefour, le géant de la distribution français, a annoncé utiliser la blockchain afin de garantir une traçabilité complète pour le lait frais issu de sa filière Qualité Carrefour.

 

Après les poulet fermiers d’Auvergne, les tomates ou plus récemment les oranges, Carrefour a déclaré poursuivre le déploiement de la blockchain et l’appliquer au lait frais entier microfiltré Filière Qualité Carrefour (FQC).

“La blockchain garantit aux consommateurs la traçabilité complète des produits. Grâce au QR Code présent sur l’étiquette, ils peuvent accéder via leur smartphone à une interface regroupant de nombreuses informations sur le parcours du produit depuis le lieu d’élevage ou de production jusqu’à sa mise en rayon.” a écrit la multinationale.

Les clients peuvent par exemple connaitre la date de collecte du lait et les lieux d’élevage des vaches, ou encore se renseigner sur leur alimentation.

En mars 2018, Carrefour a commencé à suivre des produits avec sa propre blockchain. A l’automne dernier, la firme a rejoint l’initiative IBM Food Trust afin de disposer d’un système “plus apte à l’industrialisation du processus. Notamment en terme de scalabilité“.

Plus récemment, son concurrent Auchan a lui aussi commencé à utiliser la blockchain dans plusieurs pays dont la France.

L’année passée, Vitalik Buterin, le créateur d’Ethereum, avait expliqué que les blockchains ne fournissaient certainement pas des garanties à 100%, surtout dans le monde réel.

“Cela s’ajoute aux garanties que vous avez déjà.” avait-il dit.

La semaine dernière, lors de son discours pour l’inauguration du Salon de l’Agriculture, Emmanuel Macron a indiqué que l’Europe devait s’appuyer sur les nouvelles technologies telles que la blockchain afin d’être à “l’avant-garde de la traçabilité en matière alimentaire“.


La newsletter de Cryptonaute :