Carrefour voit ses ventes augmenter grâce à la blockchain

Carrefour a annoncé que les ventes de ses produits « sous blockchain » avaient augmenté et que cette nouvelle technologie permettait de rassurer les consommateurs.

 

Le géant français du secteur de la grande distribution, Carrefour, a vu ses ventes progresser suite à l’utilisation de la technologie blockchain pour améliorer le suivi de certains de ses produits, rapporte Reuters.

Aujourd’hui, Carrefour suit une vingtaine d’articles, dont les poulets d’Auvergne, son lait frais ou encore les pommes de terre utilisées dans la purée Mousline, à travers la blockchain et compte étendre la solution à une centaine de produits, étant donné les premiers résultats encourageants découlant de cette opération.

Avec le QR Code présent sur l’étiquette des produits blockchainisés, les clients peuvent accéder via leur smartphone à une interface regroupant de nombreuses informations sur le parcours du produit depuis son lieu d’élevage ou de production jusqu’à sa mise en rayon.

“Le pamplemousse s’est vendu plus rapidement que l’année précédente grâce à la blockchain. Nous avons aussi vu un impact positif sur le poulet par rapport au poulet sans blockchain.” a commenté Emmanuel Delerm, directeur des projets blockchain chez Carrefour.

Cette nouvelle fonctionnalité est notamment très appréciée en Chine, en Italie et en France, certains clients passant plus d’une minute à lire les données contenues dans la blockchain.

“Ils sont intéressés par des informations sur l’origine des produits et la manière dont les animaux sont traités. Une vidéo d’un fermier et de ses poulets s’est révélée très populaire.” a-t-il ajouté.

En mars 2018, Carrefour a commencé à suivre des produits avec sa propre blockchain. A l’automne dernier, la firme a rejoint l’initiative IBM Food Trust pour disposer d’un système « plus apte à l’industrialisation du processus ».

Dernièrement, l’un de ses plus gros concurrents, Auchan, a également commencé à utiliser cette technologie afin de proposer une traçabilité alimentaire renforcée à ses clients.

> LVMH, ConsenSys et Microsoft lancent la plateforme blockchain AURA


La newsletter de Cryptonaute :