Le CEO de la crypto-startup Arisebank plaide coupable pour fraude

Le PDG-fondateur de l’entreprise américaine AriseBank a reconnu avoir escroqué 4,2 millions de dollars aux personnes qui ont investi dans son projet de crypto-monnaie AriseCoin.

 

Selon le média DallasNews, Jared Rice Sr., le créateur d’AriseBank, a plaidé coupable pour fraude sur les valeurs mobilières dans le cadre d’un stratagème frauduleux qui promettait des retours sur investissement miraculeux à ses clients.

Rice a avoué avoir utilisé les fonds de la société notamment pour acheter des cadeaux à sa petite amie, s’offrir des nuits d’hôtel, des restaurants et pour payer des avocats.

Arrêté en novembre 2018 par le FBI, le jeune entrepreneur de 30 ans assurait avoir noué un partenariat avec VISA et que son service était régulé par la FDIC, une agence gouvernementale aux États-Unis, mais ce n’était pas le cas.

Alors que le bureau du procureur avait auparavant indiqué qu’il risquait la prison à perpétuité, Rice encourt finalement jusqu’à 20 ans d’emprisonnement et le verdict sera rendu en juillet prochain.

“Nous ne tolérerons pas la tromperie, virtuel ou non, envers les investisseurs.” a déclaré Erin Nealy Cox, avocate du district nord du Texas.

Début mars, les autorités américaines ont procédé à l’arrestation de l’un des principaux dirigeants de OneCoin, un autre crypto-projet frauduleux qui a permis à ses créateurs de dérober plusieurs milliards de dollars.

> Un distributeur de bitcoins volé et vandalisé aux États-Unis

> Ponzi : Un fonds Bitcoin et son PDG condamnés à payer $2,5 millions