Accueil La CFTC estime que l’ancien PDG de Celsius a enfreint les lois américaines
Actualités Crypto-monnaies, Actualités des Altcoins, Actualités sur Blockchain, Plateformes d'échange, Régulation, Toute l'actualité

La CFTC estime que l’ancien PDG de Celsius a enfreint les lois américaines

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

pdg-celsius-cftc
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Selon la Commodity Futures Trading Commission (CFTC), l’ancien PDG de Celsius a outrepassé les règles.

Une nouvelle enquête est ouverte contre Celsius

Les enquêteurs de la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) en sont venus à la conclusion que la plateforme de prêts cryptos en faillite, Celsius, a enfreint de nombreuses règles américaines. Ils ajoutent également que l’ancien PGG de Celsius, Alex Mashinsky, a eu sa part de responsabilité dans l’implosion de l’entreprise. Il aurait en effet outrepassé les règlementations courantes. Cela a d’ailleurs amené les enquêteurs de la CFTC à s’intéresser à l’affaire.

Pour les avocats de la division d’application de la CFTC, Celsius a délibérément trompé ses investisseurs. La plateforme ne s’est pas enregistrée auprès du régulateur. Pour les enquêteurs, tout porte à croire que le prêteur de crypto-monnaies a escroqué ses utilisateurs. Les commissaires de la CFTC pensent notamment faire appel à l’autorité de régulation qui pourrait saisir la justice fédérale.

cryptonaute twitter

De nouvelles poursuites à l’encontre de Mashinsky

L’agence prévoit ainsi de déposer plainte à l’encontre du préteur de crypto-monnaies. L’affaire devrait d’ailleurs être portée devant un tribunal fédéral américain d’ici la fin du mois. Ces dernières nouvelles ne sont pas des plus réjouissantes pour l’ancien PDG de la plateforme crypto, Mahinsky.

Celsius a dû en effet faire face à de nombreuses mesures réglementaires. En début d’année, le procureur général de New York a entamé des poursuites contre Mashinsky. La plateforme de crypto-monnaies a été accusée de tromper ses investisseurs d’une part. D’autre part, il est accusé d’avoir causé la perte de fonds en milliards de dollars.

La Securities and Exchange Commission (SEC) ne lâche pas l’affaire

En juin 2022, les autorités de régulation des marchés financiers de cinq États américains ont mené une enquête sur l’activité de Celsius. Rappelons que l’enquête a été ouverte le 16, soit trois jours seulement après que la plateforme de prêts crypto a décidé d’interrompre le retrait de ses utilisateurs. À l’époque, le service de prêts crypto avait avancé que la suspension des retraits, des échanges et des transferts étaient dus aux conditions du marché.

Selon des documents déposés au tribunal en mai dernier, la Securities and Exchange Commission (SEC) aurait aussi enquêté sur les activités de Celsius. Il en est de même pour les procureurs fédéraux de Manhattan. Questionnés sur l’état d’avancement des enquêtes, la SEC et les représentants du bureau du procureur fédéral du district sud de New York auraient tout simplement refusé d’apporter de plus amples informations.

Ce qui est sûr, c’est que même après la faillite de Celsius, les régulateurs ne pensent pas lâcher l’affaire. En mars dernier, certains clients de la plateforme de prêts ont pu récupérer 72,5 % de leurs actifs. La crise de liquidité subie par le service de prêts ne lui a cependant pas permis de répondre aux centaines de demandes de remboursement de ses clients.


Source : NY AG James via Twitter


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Biographie

Romaric est journaliste pour Cryptonaute. Après un passage en faculté de lettres modernes, il s’oriente dans un domaine tout à fait différent, tout en gardant l’œil rivé sur les crypto et l’actualité de l’époque. Il investit alors dans son premier actif numérique : le bitcoin (BTC).

Majoritairement intéressé par Bitcoin, il s’est diversifié plus tard en se penchant également sur le web3, les NFT, les crypto-monnaies et la FinTech. Investisseur aguerri, il est capable d'orienter son entourage et ses lecteurs. Son expérience au sein de l’écosystème crypto et sur la blockchain lui permettent de proposer une actualité précise et experte à ses lecteurs, tout en gardant un recul et une objectivité indispensable à son activité.

Romaric se rend régulièrement en conférence ou à divers événements crypto dans toute l'Europe, notamment aux conférences Bitcoin, au Zebu Live ou aux événements relatifs à la blockchain. Fasciné par ce secteur en plein développement, il aime découvrir de nouveaux projets, apprécie l’innovation, et se laisse porter par son enthousiasme et sa curiosité.

Expertise

  • Bitcoin
  • Cybersécurité
  • Régulation cryptos

Accomplissements

  • Révélé un cas rare de cyberfraude
  • Rencontre avec de nombreux innovateurs de l’industrie
  • Participe à la création d’une équipe dédiée de journalistes

Publications

Éducation

  • Université Polytechnique des Hauts-de-France

Autres

  • Carte de presse FIJ n°1385
  • Journaliste indépendant

Suivez Romaric sur Twitter | LinkedIn

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram