ActualitésEthereum

Le chercheur Ethereum Virgil Griffith va être libéré sous caution

Crédit : Pixabay

En attendant son procès, l’avocat de Griffith, le développeur Ethereum accusé d’avoir formé des Nord-Coréens à l’utilisation de la blockchain et des crypto-monnaies, a obtenu sa mise en liberté sous caution.

 

La semaine passée, Virgil Griffith a été arrêté à l’aéroport de Los Angeles par les autorités américaines. Le jeune hackeur est soupçonné d’avoir enfreint l’International Emergency Economic Powers Act (IEEPA) en se rendant en Corée du Nord afin de donner des cours pour utiliser la crypto-monnaie et sa technologie sous-jacente dans le but d’échapper aux sanctions américaines.

Sur Twitter, son avocat, Brian Klein, a récemment annoncé « être très heureux que le juge ait conclu qu’il devrait être libéré avant son procès ».

“Nous contestons les allégations non vérifiées dans la plainte pénale et Virgil attend avec impatience sa comparution devant le tribunal, où toute l’histoire pourra être dévoilée,” a-t-il ajouté.

Klein a déjà défendu plusieurs acteurs du petit monde de la crypto-monnaie, notamment le célèbre promoteur du Bitcoin Charlie Shrem. Il a précisé que Griffith serait sorti de prison sous environ 2 semaines, la durée standard de la procédure de libération sous caution.

En début de semaine, le cofondateur d’Ethereum, Vitalik Buterin, a apporté son soutien à Griffith et déclaré qu’il espérait que les États-Unis « feraient preuve de force plutôt que de faiblesse et se concentreraient sur la corruption réelle et néfaste au lieu d’attaquer les programmeurs qui relatent des informations déjà publiques ».

Les dernières news :

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*