La Corée du Nord aurait obtenu 11 000 bitcoins en 2017

La Corée du Nord se tourne beaucoup vers la crypto-monnaie à cause des différentes sanctions internationales qu’elle subit. Un expert de la NSA américaine affirme qu’elle aurait miné et volé environ 11 000 bitcoins au cours de l’année 2017.

 

Complétement isolée, la CdN voit en la monnaie virtuelle, une échappatoire aux sanctions économiques délivrées par des organismes comme l’ONU ou encore par les institutions bancaires comme VISA. Elle est en effet beaucoup plus anonyme que la monnaie-fiat et des rapports prouvent que Pyongyang essayerait d’obtenir un maximum de crypto-monnaies par tous les moyens possibles même les moins légaux.

Des cours sur les devises digitales pour les étudiants seraient proposés dans toutes les universités du pays, afin de former de nouveaux hackeurs et développeurs.

Les 11 000 btc récoltés l’année dernière serait majoritairement issus du minage et de vols, la Corée du Nord utiliserait toute sorte de virus pour infecter des ordinateurs et dérober des crypto-monnaies autour du monde.

Le mois dernier juste avant les JO de Pyeongchang, des plateformes d’échange sud coréenne ont été hackées impliquant le groupe de hackeurs Lazarus qui serait en fait dirigé par le chef suprême Kim Jong-un. Les rapports indiquent que les attaques continuent toujours aujourd’hui.

Source : Bitcoin.com / crédit photo : Pixabay


La newsletter de Cryptonaute :