Actualités

La Corée du Nord continue d’attaquer les échangeurs sud-coréens

La Corée du Sud a déjà accusé son voisin d’avoir envoyé des e-mails pour infecter ses ressortissants et voler l’équivalent de millions de wons en crypto-monnaie, quelques semaines plus tard les attaques semblent perdurer

 

Malgré l’arrivée des jeux olympiques de Pyeongchang et un climat en apparence détendu avec la visite attendue de Kim Jong-un en Corée du Sud, il y a encore beaucoup de tension entre les 2 pays.

Un politicien sud-coréen nommé Kim Byung-kee a déclaré il y a quelques semaines que les nord-coréens envoyaient des e-mails malveillants pour subtiliser les informations personnelles de leurs victimes et insérer un malware au sein de leur ordinateur pour voler de la monnaie virtuelle.

On a récemment appris que c’était essentiellement des utilisateurs de Bithumb qui avaient été touchés, plus de 30 000 comptes ont été hackés. La Corée du Sud a infligé une lourde amende au service pour avoir laisser échapper des informations personnelles. Cette plateforme d’échange est considérée comme la plus grosse du monde en terme de volume de transaction journalière. Les attaques ont été lancées par l’entreprise Lazarus Group basée en CDN et n’auraient toujours pas cessés à l’heure actuelle.

Alors que le cessez-le-feu a été signé depuis 1953, les attaques digitales font rage 60 ans plus tard. Cette cyber-guerre entre le nord et le sud ne semble pas prête de s’arrêter et les JO viendront contraster le tableau, une ‘marche’ des 2 chefs d’état aura lieu pour l’ouverture de la cérémonie sous le drapeau de l’unification coréenne

> La Corée du Nord aurait obtenu 11 000 bitcoins en 2017

Source : Bitcoin.com

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*