L’Assemblée nationale sud-coréenne souhaite réautoriser les ICOs

L’Assemblée nationale de Corée du Sud a suggéré une proposition législative afin de lever l’interdiction concernant la création d’Initial Coin Offering (ICO).

 

Comme reporte BusinessKorea, depuis l’interdiction des levées de fonds virtuelles en Corée du Sud, les entreprises blockchain coréennes partent s’installer dans des pays aux réglementations plus favorables comme la Suisse ou Singapour pour créer leur ICO.

Aujourd’hui, le gouvernement coréen semble vouloir revenir sur sa décision prise à l’automne 2017 et garder ses startups au pays. Les raisons évoquées sont la protection des investisseurs et les frais inutiles dépensés par les sociétés pour déménager à l’étranger.

L’Assemblée nationale de Corée du Sud a suggéré une “proposition législative de politique de recommandation” afin d’autoriser les ICOs “sous la condition de protection des investisseurs“.

Le comité spécial de l’Assemblée nationale a annoncé :

“Nous devons mettre en place une équipe d’experts afin de rendre le marché de la crypto-monnaie plus sain et transparent. Nous allons également créer une base juridique pour le trading de devises digitales et les Initial Coin Offering (ICOs).”

A voir aussi : La déclaration de paix entre les deux Corées enregistrée sur la blockchain Ethereum