Accueil Crypto : 7 actualités qu’il ne fallait pas manquer cette semaine
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

Crypto : 7 actualités qu’il ne fallait pas manquer cette semaine

David Rajaonary
actualité-crypto-cette-semaine
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Salut les Cryptonautes 🚀! Très mauvaise semaine pour le Bitcoin et les altcoins. L’empilement des mauvaises nouvelles a fait chuter brièvement le BTC sous les 20 000 $. Les faillites combinées de la Silvergate Bank et de la Silicon Valley Bank ont largement contribué à ce recul. Même l’USDC, réputé pour être le stablecoin le plus sûr du marché, a perdu sa parité avec le dollar !

Au sommaire de notre récap hebdomadaire :

📰 Les 7 actualités marquantes de la semaine

1 – Clap de fin pour Silvergate, la banque des plateformes crypto

silvergate-banque
Fermeture administrative de la Silvergate Bank

Lâchée par les déposants, abandonnée par les grandes plateformes et cible déclarée des vendeurs à découvert, la banque californienne a annoncé sa liquidation 😥. Elle avait repoussé la dépôt de ses comptes auprès de la SEC (le fameux formulaire 10-K) et averti sur une probable cessation de paiements.

Il n’en fallait pas plus pour que ses plus gros clients la lâchent : Coinbase, Gemini, Paxos, Circle, Crypto.com, Galaxy Digital, … Sous la pression de la FDIC, le régulateur bancaire, Silvergate s’est donc placée en liquidation ce mercredi.

Elle aura donc tenu 10 ans au service de notre écosystème. Silvergate était devenue incontournable pour les grandes plateformes grâce à son réseau de paiement Silvergate Exchange Network (SEN). Un système qui traitait les échanges crypto-fiat 24h/24. Suite au bear market, elle avait déjà perdu jusqu’à 40% de ses dépôts en un an.

2 – Clap de fin également pour la Silicon Valley Bank (SVB)

Au siège de la SVB – The Information (c)

La faillite de la Silicon Valley Bank (SVB) aura encore davantage de répercussions que celle de Silvergate. La SVB est la 16ème banque nationale en termes d’actifs. Basée à Santa Clara, la SVB sert en grande partie les startups technologiques (environ 44% de toutes les startups américaines soutenues par du capital-risque) et détient encore 212 milliards de dollars d’actifs.

La FDIC a fermé administrativement la banque ce vendredi matin. Elle supervise les retraits, mais dans la limite de 250 000 $. Cela signifie que les gros clients devront attendre la fin de la procédure de la liquidation … Des centaines de startups de Boston et San Francisco se retrouvent en difficulté, et pourraient mettre la clé sous la porte. Une faillite comparable à celle de Lehmann Brothers en 2008

Le bank run de SVB a été déclenché par une communication maladroite sur la vente surprise de 2,25 milliards $ en actions. La panique a eu un impact sur d’autres grandes banques. L’indice Dow Jones US Banks est en baisse de 11%. Les grands indices boursiers américains ont suivi.

3 – L’UDSC dévisse et fait tanguer toute la DeFi

L’USDC a décroché mais rebondit – CoinGecko

Qu’adviendra-t-il aux 3,3 milliards $ de Circle coincés chez la Silicon Valley Bank ? Depuis vendredi soir, 1 USDC ne vaut plus 1 dollar. Dans son sillage, d’autres stablecoins dévissent aussi. Le plus important est le DAI de MakerDAO, qui pèse 5 milliards de dollars et est un rouage essentiel de la finance décentralisée.

Le stablecoin de Circle a perdu 10 milliards de capitalisation. Les plus gros détenteurs échangent leurs USDC contre n’importe quel autre stablecoin, quitte à encaisser de fortes pertes. Sur KyberSwap, un utilisateur a subi une perte terrifiante en échangeant 2 millions d’USDC contre … 0,05 USDT 😱.

Les principaux échangeurs de la DeFi, à l’image d’Aave et de Curve, voient leurs pools de liquidité USDT-USDC pris d’assaut. En conséquence, les taux de rémunération des dépôts en USDT sur les plateformes de DeFi explosent : jusqu’à 45% !

4 – Le gouvernement US déplace 1 milliards $ en bitcoins

Les Etats-Unis, cette baleine silencieuse du Bitcoin …

Mercredi matin, le gouvernement des Etats-Unis a bougé près de 50 000 bitcoins vers des “wallets”. Il s’agit de BTC saisis par les autorités américaines sur Silk Road en novembre 2021. Silk Road est une ancienne plateforme de vente en ligne du dark web (drogue, armes à feu, etc) fermée par le FBI.

Ainsi, selon les données récoltées par PeckShield, le gouvernement aurait effectué l’opération de transfert en 3 transactions. Au total, approximativement 49 000 Bitcoins, d’une valeur de 1,08 milliard de dollars, ont fait l’objet d’un transfert à partir d’adresses liées au gouvernement américain.

9 826 BTC d’une valeur de 217 millions $ ont été envoyés sur un compte Coinbase. 2 nouvelles adresses appartenant au gouvernement ont reçu 39 175 BTC d’une valeur de 867 millions $. Pour l’heure, une vente sur le marché libre n’est pas à craindre.

5 – La petite révolution de l’ERC-4337

new york kucoin ether
Ethereum, en route vers l’adoption auprès du grand public ?

Le standard ERC-4337 ne vous rien ? C’est normal 😅. Il s’agit d’une innovation introduite par Ethereum. Et elle pourrait faire exploser l’adoption des cryptos par le grand public !   Cette norme permet d’adapter un portefeuille numérique aux besoins de chaque utilisateur : elle permet notamment d’éliminer la nécessité de stocker la clé privée d’un wallet.

Le but de cette “abstraction de compte” est d’améliorer la prise en main d’un portefeuille crypto. “Il sera possible d’embarquer jusqu’aux plus novices dans les transactions crypto, et ce de manière très sécurisée.

Là où l’ERC-4337 séduit, c’est qu’elle pourrait permettre aux utilisateurs de récupérer plus facilement leurs actifs s’ils perdent les clés privées de leur adresse Ethereum. Le contrat peut déjà être utilisé sur toutes les chaînes EVM-compatibles, comme Polygon, Avalanche, Cosmos, …

6 – Binance et Voyager, un rachat de plus en plus compromis

binance-us-voyager-digital
Binance et Voyager Digital, le rachat impossible ?

Nouveau rebondissement dans le projet de rachat des actifs de Voyager Digital par Binance.US. Le ministère de la justice américain a déposé un appel 🤦‍♂️ contre une décision du tribunal des faillites, autorisant Binance.US à reprendre les actifs de Voyager Digital.

Le 8 mars, le juge des faillites Michael E. Wiles avait rejeté en bloc les objections de la SEC contre ce rachat, et donné son feu vert pour que Binance.US récupère les 1,3 milliards d’actifs clients de la plateforme en faillite. Malheureusement, le Trustee Office du Ministère américain de la justice a fait appel dans les 48h.

Les régulateurs, menés par la SEC, souhaitent davantage de garanties sur le milliard de dollars proposé par Binance.US. Ces fonds proviennent-ils des caisses de Binance.US ou de la maison-mère Binance ? Les actifs des clients seront-ils réellement garantis ?

7 – Au tour de FTX de porter plainte contre Grayscale et sa fiducie Bitcoin

grayscale-sec-etf-bitcoin
Grayscale continue d’agacer avec sa gestion douteuse du GBTC

Le Grayscale Bitcoin Trust (GBTC) était au cœur de la faillite du fonds spéculatif Three Arrows Capital l’année passée. Alameda Research, qui détient environ 250 millions $ en parts du GBTC, porte plainte contre Grayscale et sa maison-mère (le Digital Currency Group) pour “des frais de gestion exorbitants (2%) en violation claire des accords de la Fiducie” et des pratiques trompeuses.

Cette fiducie est un produit d’investissement qui permet aux institutionnels d’acheter du Bitcoin légalement. Si la valeur des parts était supérieure au prix du marché lors du dernier cycle haussier, ces parts se négocient actuellement avec une décote de 45%. De plus, Grayscale a également suspendu les retraits, car elle souhaite que le GBTC soit d’abord transformé en ETF.

Malheureusement, la SEC refuse obstinément d’approuver la transformation du GBTC en ETF 😥. Cette semaine, des juges fédéraux ont remis en question les raisons avancées par la SEC pour étayer son refus. En juin dernier, Grayscale avait porté l’affaire en justice après le 2ème refus de la SEC.

cryptonaute twitter

🗞️ Autres nouvelles importantes

AXA. Le gestionnaire d’actifs Axa Investment Managers, filiale de l’assureur Axa, est désormais enregistré en tant que prestataire de services sur actifs numériques (PSAN) auprès de l’AMF.

KUCOIN. La plateforme d’origine asiatique est poursuivie par le régulateur financier de New York pour avoir omis d’enregistrer son produit de placement “KuCoin Earn” auprès du régulateur étatique, le NYDFS.

SCROLL. La société qui développe cette nouvelle surcouche d’Ethereum (layer 2) vient de lever 50 millions $. Elle est valorisée à 1,8 milliard $.

HEDERA HASHGRAPH. La blockchain a été victime d’un hack. 600 000 $ ont été siphonnés sur divers échangeurs décentralisés hébergés par le réseau, dont Pangolin et HeliSwap.

META. La maison-mère de Facebook, Instagram et WhatsApp développe un réseau social décentralisé. Cette version d’Instagram pour le web3 est développée sous le nom de code P92.

BITGET. L’exchange qui monte (2 millions de clients) intègre désormais TradingView à ses outils de trading.

📊 Le Point-Marché de la semaine : Bitcoin sous les 20 000, le marché dans le rouge

Graphique BTCUSDT – CoinGecko

Après un début de semaine compliqué, le BTC a de nouveau faibli vendredi, marquant un creux vers 19 600 $, son plus bas depuis le 13 janvier. Heureusement, il a réussi à remonter au-dessus de 20 000 $, avec l’aide des statistiques favorables du marché du travail US (NFP).

En effet, certains détails du rapport NFP sur l’emploi américain ont suscité une réaction positive des marchés. les attentes en ce qui concerne la prochaine décision de taux de la Fed, avec à la clé un impact positif sur le cours BTC/USD et les cryptomonnaies en général.

Les créations d’emplois se sont révélées nettement supérieures aux attentes, à 311k contre 205k anticipé. Cependant, les salaires horaires moyens sont ressortis sous le consensus, avec une hausse de 4,6% contre 4,7% anticipé en données annuelles, et de 0.2% contre 0.3% anticipé et précédemment en données mensuelles.

Jusqu’à vendredi, le Bitcoin avait été largement affecté par les commentaires de Jerome Powell, le patron de la Fed, devant le Congrès. Celui-ci avait en effet ouvert la porte à une hausse de taux de 50 points de base pour la réunion du FOMC du 22 mars, après une hausse de taux de 25 points seulement début février. Suite à cette intervention, le marché avait fait d’une hausse de 50 points son scénario de base (le plus probable) pour la prochaine décision de taux aux États-Unis, ce qui avait fait chuter le Bitcoin.

💰 L’ICO à suivre : Love Hate Inu (LHINU)

love-hate-inu

Encore un même token ? Oui, mais avec une réelle utilité. On vous a sûrement déjà servi l’argument, mais le projet Love Hate Inu et son token LHINU méritent qu’on s’y attarde. Il s’agit d’un vote-to-earn : un projet qui vise à héberger des sondages, et qui récompense les votants en cryptomonnaies.

On le sait, les sondages réalisés par les cabinets marketing qui pullulent sur le web souffrent d’un défaut majeur : le désintérêt des internautes, soit parce qu’ils ne sont pas rémunérés, soit parce que les résultats sont manipulés. La cryptomonnaie résout le premier problème, la blockchain Ethereum résout l’autre.

L’équipe Love Hate Inu lève des fonds pour son projet à travers une ICO. Cela se passe sur le site www.lovehateinu.com. Vous pourrez y acheter vos premiers tokens LHINU en ETH, en stablecoins USDT ou au moyen d’une carte bancaire Visa / MasterCard. 1 LHINU = 0,000085 USDT.

🤖 Le projet de la semaine

bitmex-Arthur-Hayes-bitcoin-stablecoin

‍👉 NakaDollar (stablecoin adossé au Bitcoin)

Arthur Hayes, le cofondateur et ancien PDG de BitMEX propose de créer un stablecoin adossé au Bitcoin. Ce dernier a présenté l’idée du Dollar Satoshi Nakamoto ou NakaDollar (NUSD). Chaque NUSD vaudrait la somme de 1 dollar mais en BTC.

A l’inverse des stablecoins comme l’USDT ou encore l’USDC, le NakaDollar ne dépendrait d’aucune réserve en dollars américains. En effet, ce dernier se baserait sur swaps perpétuels inversés. Il s’agit de contrats à terme dont la valeur est liée à un sous-jacent.

💡 La personnalité à suivre

‍👉 Stani Kulechov (AAVE)

Ces dernières semaines, Aave est loin d’être fantomatique (vous l’avez ? 😂). Aave est bien sûr l’un des protocoles emblématiques de la finance décentralisée. Il regroupe une TVL (Total Value Locked) de 4,8 milliards $ (n°4 du marché derrière Lido, MakerDAO et Curve Finance). Et le token AAVE est l’une des stars de ce début d’année. Un stablecoin, le GHO, va bientôt faire ses débuts.

Mais l’équipe de Kulechov développe également Lens Protocol. Cette plateforme fournit aux développeurs un socle pour construire des réseaux sociaux décentralisés. Un airdrop est même dans les tuyaux !

Cet article ne représente en aucun cas un conseil en investissement. Les informations fournies ici ne doivent pas être utilisées comme base pour prendre des décisions financières. Les investissements en crypto-monnaie comportent des risques et peuvent entraîner des pertes importantes. Il convient d’investir uniquement ce que vous pouvez vous permettre de perdre et d’effectuer vos propres recherches avant de prendre toute décision d’investissement.

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

David Rajaonary

David Rajaonary

David est analyste financier indépendant, et décrypte chaque dimanche pour vous l’actualité de la crypto et de la finance de la semaine. Il écrit régulièrement quelques papiers pour analyser des acteurs clés de la DeFi, des stablecoins et des monnaies numériques de banques centrales.

Diplômé en Finance et Comptabilité, David exerce depuis 10 ans dans l’Audit, le Conseil en management et l’Analyse financière. Ses premiers pas dans la crypto datent de 2020, avec l’étude de projets de monnaies numériques de banque centrale (MNBC) et de registres distribués (blockchains privées).

Depuis, David écrit régulièrement sur la percée des projets Ripple (XRP), Stellar Lumens (XLM) et Chainlink (LINK). Dans ses articles, il vous montre comment ces projets blockchain s’immiscent et transforment silencieusement le monde bancaire et celui de l'investissement.

Paiements transfrontaliers, transferts d’argent, bancarisation des populations vulnérables, prêts, tokénisation de titres financiers, tokénisation de biens immobiliers, lutte contre la fraude, sécurité … sont le fil conducteur de ses articles.

(Petit disclaimer : il s’exprime à titre personnel et son traitement de l’actualité ne constitue en rien des conseils d’investissement, ni des incitations à acheter ou à vendre des cryptomonnaies. Les prises de position, critiques et conclusions sont établies toujours dans le respect des principes d’éthique et de transparence journalistiques)

Quand il ne rédige pas sur la crypto, David aime explorer l’histoire de l’Art africain et des civilisations arabes.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram