La crypto-bourse Bithumb va licencier la moitié de son personnel

Bithumb, la plus importante plateforme d’échange de crypto-monnaies en Corée du Sud, va supprimer 160 de ses postes sur les 310 existants.

 

Alors que les cours des crypto-monnaies semblent se stabiliser, certaines startups blockchain, qui avaient embauché en masse lors de la montée des prix en décembre 2017, continuent de rationaliser leurs activités.

C’est notamment le cas de l’entreprise sud-coréenne Bithumb qui a récemment révélé diminuer ses effectifs de 50%, rapporte Coindesk Korea.

Un porte-parole de Bithumb a indiqué qu’il s’attendait à ce que les personnes qui quittent la société soient principalement “des employés qui envisageaient déjà de partir“.

“La retraite volontaire fait partie de notre programme de soutien pour les anciens salariés et vise à fournir une assistance pour retrouver un travail. En dehors de cela, le volume des transactions sur Bithumb a diminué par rapport à l’année précédente, nous essayons donc de prendre des mesures internes. Nous continuerons d’ajouter le personnel nécessaire à divers nouveaux projets.” a commenté le représentant.

Ces derniers mois, plusieurs poids lourds de l’industrie blockchain ont également procédé à des licenciements massifs. On peut par exemple citer le studio Ethereum ConsenSys, la firme chinoise minière Bitmain, l’échangeur luxembourgeois Shapshift ou encore la fondation NEM.

> Le sud-coréen Bithumb s’attaque aux Émirats arabes unis