ActualitésCrypto-bourse

La crypto-bourse canadienne QuadrigaCX en procédure de faillite

Nouveau rebondissement pour la controversée plateforme d’échange QuadrigaCX, dont le fondateur serait mystérieusement mort en Inde, emportant avec lui les clefs permettant de débloquer près de 125 millions d’euros en Bitcoin et diverses crypto-monnaies.

Le cabinet Ernst and Young a été nommé par le tribunal pour superviser la faillite de Quadriga Fintech Solutions Corp et bénéficie dorénavant, en vertu de la loi fédérale canadienne sur la faillite et l’insolvabilité, de pouvoirs étendus pour enquêter à propos des fonds disparus.

Suite à la mort présumée de Gerald Cotten, QuadrigaCX a cessé toute activité le 28 janvier 2019. Le 5 février, la firme s’est placée sous la “protection contre ses créanciers”, en vertu de la loi canadienne « sur les arrangements avec les créanciers des compagnies ». Cependant, il s’est avéré que les caisses de la société étaient vides.

Sans que plus de détails ne soient encore fournis, Ernst and Young a confirmé que Cotten avait mélangé ses finances personnelles avec celles de la plateforme.

Une ordonnance a été accordée par le juge de la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse, empêchant à la veuve de Cotten, Jennifer Robertson, de toucher au patrimoine dont elle a hérité, si ce n’est pour subvenir à ses besoins quotidiens et ce, sous la supervision de Ernst and Young.

La mort subite du fondateur de QuadrigaCX, la modification de son testament effectuée seulement 12 jours avant de disparaître, le casier judiciaire chargé de son ancien associé, l’absence de cold wallet et des mouvements de fonds des portefeuilles de l’entreprise après la disparition de son fondateur, soi-disant le seul à détenir les clefs, attisent la suspicion des 115 000 utilisateurs de la plateforme. Certains élaborent même des théories du complot sur les réseaux sociaux.

Maintenant que la procédure de faillite est mise en œuvre, les clients lésés espèrent que la lumière sera faite sur cette affaire, dont le scénario, aux multiples rebondissements, est digne d’un film hollywoodien. Une nouvelle audience devant le tribunal est prévue pour le 18 avril prochain.

> Suite au scandale Quadriga CX, le Canada cherche à encadrer les crypto-exchanges

> Kraken offre 100 000$ en échange d’informations sur l’affaire QuadrigaCX

Les dernières news :

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*