Crypto-minage : GMO annonce un déficit de €5M au 3e trimestre 2018

Le poids lourd de l’internet au Japon, GMO, affiche un déficit de 4,97 millions d’euros sur son activité de minage de crypto-monnaies au 3ème trimestre 2018.

 

Selon un rapport publié par GMO, la firme nipponne a subi une perte de 640 millions de yens, soit près de 4,97 millions d’euros, sur ses activités dédiées à l’extraction minière de crypto-devises durant le 3ème trimestre 2018.

Un déficit nettement supérieur au trimestre précédent, l’entreprise avait annoncé une perte de 2,80 millions d’euros pour le T2 2018.

D’après GMO, la “dégradation” du secteur et l’augmentation du coût d’amortissement sont les principales causes de la croissance de son déficit dans cette activité.

Toutefois, GMO a affirmé que les pertes engendrées par le crypto-mining étaient compensées par les bénéfices réalisés dans l’échange de crypto-monnaies. La société – qui a récemment lancé un stablecoin adossé au yen – a annoncé un profit en hausse de 34% dans ce domaine.

Enfin, le géant a indiqué disposer d’une puissance d’extraction de 674 PH/s depuis octobre contre 479 en septembre, elle souhaite atteindre 800 PH/s d’ici 2019. Au total, GMO a miné plus de 3500 bitcoins, dont 25 au T3 2018.

> Le minage de crypto-monnaies consommerait plus que l’extraction minière

> Antminer S15 & T15 : Bitmain lance deux nouveaux ASICs