Accueil Cryptos : Quels sont les projets les plus verts ?
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

Cryptos : Quels sont les projets les plus verts ?

Charles Ledoux

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

La règlementation européenne MiCA a remis les problématiques environnementales des cryptos au cœur du débat sur les actifs numériques. Si l’amalgame est souvent fait entre minage crypto et pollution, force est de constater que certains protocoles offrent des solutions plus durables que d’autres. Voici 3 exemples pour investir sur des projets cryptos plus responsables !

Crypto
Plateforme
Lien
Nano (XNO)
Prix actuel : €0.847809
Dépôt min. : 20 €
Acheter
Cardano (ADA)
Prix actuel : €0.405218
Dépôt min. : 20 €
Acheter
Algorand (ALGO)
Prix actuel : €0.144723
crypto.com
Dépôt min. : 10 €
Acheter

L’enjeu environnemental : véritable sujet pour les cryptos !

Lorsque l’on évoque les problématiques environnementales autour des actifs numériques, on cible en réalité un protocole bien spécifique : celui de la Proof of Work. Ces protocoles sont structurés autour d’une idée simple : l’accroissement de la difficulté à miner. Une augmentation qui se traduit inéluctablement par l’utilisation de toujours plus de ressources pour continuer le minage.

En mai 2022, certains organismes estimaient que le minage du Bitcoin consommait 112 TWh d’électricité par an. Soit plus que la consommation annuelle d’un pays comme les Pays-Bas. Une consommation à peu près similaire à 75 % des ménages français en cumulé.

Bon à savoir : Selon les données de la Fondation Ethereum, le passage de la Proof of Work à la Proof of Stake doit permettre une réduction de la consommation énergétique de 99,95 %.

Quoi qu’il en soit, voici 3 projets pour investir sur des solutions cryptos beaucoup plus respectueuses de l’environnement !

1 – Nano (XNO)

1 - Nano (XNO) Le protocole de la blockchain Nano fonctionne très différemment du Bitcoin ou de l’Ethereum. En effet, sur ces deux protocoles, chaque bloc contient l’enregistrement complet de la blockchain. Le protocole de Nano n’utilise pas cette implémentation continue de l’intégralité des transactions. En effet, au lieu d’avoir des nœuds avec des enregistrements complets, chaque wallet a sa propre blockchain individualisée, aussi appelée “block lattice“.

Le protocole de la blockchain Nano est un protocole de Proof of Stake conjugué à de la Proof of Stake déléguée (DPoS). Au sujet de la consommation énergétique, Colin LeMahieu, directeur de la Fondation Nano nous détaille l’impact de la blockchain :

Nano a une empreinte énergétique de 0,00012kWh pour une transaction et un réseau entier qui pourrait fonctionner avec une seule éolienne.

Pour contextualiser cela, nous pouvons mettre en avant que 15,5 millions de transactions sur la blockchain Nano ont le même impact carbone qu’une seule transaction sur le réseau Bitcoin.

Pour son fonctionnement, la blockchain Nano travaille avec des organisations ayant un intérêt direct à gérer le réseau. Ainsi, le poids de vote de Nano est réparti entre les plateformes Binance et Kraken. D’autres acteurs comme la Fondation Nano ou 465 Digital Investments sont aussi particulièrement impliqués dans la gestion de ce projet.

Les crypto-actifs représentent un investissement risqué.

2 – Cardano (ADA)

2 - Cardano (ADA) La blockchain Cardano est souvent mise en avant pour son très faible impact carbone. En effet, la blockchain fondée par Charles Hoskinson, également connu pour avoir travaillé sur le protocole Ethereum ne consommerait que 0,00282160 TWh. Soit 46 000 fois moins que la blockchain Bitcoin si l’on en croit les données communiquées par Cardano Blockchain Insights. Structuré comme Ethereum, la blockchain Cardano a aussi pour vocation à se déployer sur de nombreux champs : des NFT en passant par les jeux et jusqu’à la finance décentralisée (DeFi) et ses centaines de débouchés.

Bon à savoir : Comme le Bitcoin, le protocole Cardano est, lui aussi, plafonné sur sa tokenomics. Le protocole prévoit un nombre maximal de 45 milliards de tokens en circulation.

Souvent mis en avant comme étant l’un des Ethereum Killer les plus crédibles, le réseau blockchain Cardano a d’ailleurs été présenté comme plateforme de smart-contract de troisième génération. Aujourd’hui, la blockchain Cardano est l’une des blockchains publiques les plus décentralisées au monde. Elle compte plus de 3 000 nœuds de validation différents. Si d’apparence ce chiffre paraît faible en comparaison aux 300 000 nœuds du réseau Ethereum, force est de constater que les méthodes de calcul sont très différentes.

Pour beaucoup, Cardano entre à peine dans sa vraie phase de développement. Si Ethereum compte près de 3 000 applications décentralisées, on en dénombre tout juste plus de 70 sur le réseau Cardano. Car si de nombreuses blockchains ont fait le pari de partir à la course aux applications décentralisées, Cardano s’est beaucoup focalisé sur la robustesse de son code.

Les crypto-actifs représentent un investissement risqué.

3 – Algorand (ALGO)

3 - Algorand (ALGO) Le réseau Algorand fonctionne selon le principe de la Proof of Stake. Dans le détail, la solution est une variante de la Proof of Stake. Pour Algorand, on parle d’un mécanisme PPoS (Pure Proof of Stake), dans le sens ou tous les holders du token ALGO peuvent participer à la sécurisation du réseau.

En effet, contrairement au réseau Ethereum, qui nécessite pour les validateurs de disposer de 32 ETH, la barrière à l’entrée est moindre pour le réseau Algorand. Avec un token ALGO en poche, il est possible de participer activement à la sécurisation du réseau. Il s’agit d’une blockchain open-source dont l’un des objectifs est de proposer une solution de paiement quasi instantanés.

Si l’on raisonne en terme d’empreinte carbone, Algorand s’inscrit dans la durabilité. Comme le détaillait Silvio Micali, à l’origine du projet Algorand :

Alors que certaines blockchains consomment autant d’énergie qu’un petit pays, Algorand en consomme autant que 10 foyers. Être vert est notre fierté et notre obligation morale. Les moins privilégiés sont les premiers à souffrir de la dégradation de l’environnement – une blockchain qui est mauvaise pour l’environnement est une mauvaise blockchain.

Comme nous l’avons vu avec les deux exemples précédents, la consommation énergétique de la blockchain Algorand est aussi très raisonnable. On estime ainsi que chaque transaction nécessite 0,000008 kWh d’énergie.

Les crypto-actifs représentent un investissement risqué.

Si ces trois projets sont très vertueux du point de vue environnemental, il ne s’agit évidemment pas des seuls projets à s’orienter vers cette voie. Nous aurions aussi pu détailler d’autres projets comme Stellar (XLM).


Pour en savoir plus :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Charles Ledoux

Charles Ledoux

Charles Ledoux est un rédacteur pour Cryptonaute avec une expertise pour les crypto-monnaies et la technologie blockchain. Grâce à sa formation dans la « Crypto-Academy » du célèbre YouTubeur Pompliano, il a pu passer un mois à se former avec les meilleurs spécialistes de l’industrie des crypto-monnaies. C’est en observant des similitudes frappantes entre la permaculture et la technologie du Bitcoin qu’il a réussi à avoir une perspective et une expertise rare sur la technologie et son fonctionnement.

Après avoir écrit son premier livre à 10 ans et plusieurs autres ouvrages depuis, Charles met désormais en pratique son talent d’écrivain pour apporter le meilleur contenu possible aux lecteurs de Cryptonaute. Après avoir rencontré des dizaines d’acteurs majeurs de l’industrie et s’être créé un réseau de centaines de builders web 3, il apportera de nombreux contenus originaux comme des interviews, ou encore des enquêtes exclusives. En plus de son expertise technique sur la technologie blockchain, Charles permettra aux lecteurs d’être au “cœur” de l’industrie crypto.

Déterminé à créer le meilleur contenu possible, il a également le souhait de relayer des informations exclusives qui apportent de la véritable valeur ajoutée à l’industrie florissante des médias crypto.

Section Expertise

  • Bitcoin et Bitcoin mining
  • Compréhension technique de la technologie blockchain et de son fonctionnement
  • Business development et entrepreneuriat
  • Interviews et enquêtes spéciales

Section Accomplissements

Section Éducation 

  • Diplômé de la Crypto Academy : “Les fondamentaux de Bitcoin et des crypto-monnaies”
  • Bac Scientifique mention Européenne

Section bonus

  • Auteur de plusieurs ouvrages.
  • 30k+ vues sur sa chaîne Youtube
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram