Munich Re assure le crypto-wallet Curv à hauteur de $50M

Grâce à un partenariat avec Munich Re, les clients de Curv, une société de sécurité cryptographique, bénéficient désormais d’une assurance couvrant jusqu’à 50 millions de dollars de crypto-monnaies.

 

La société Curv, qui offre un service de crypto-portefeuille dédié aux clients institutionnels, a annoncé par communiqué de presse la signature d’un partenariat avec Munich Re, géant mondial de la réassurance, permettant de couvrir les crypto-actifs comme Bitcoin détenus par ses clients à hauteur de 50 millions de dollars.

“Notre mission chez Curv est de permettre aux institutions de stocker et d’utiliser les ressources numériques de manière sécurisée et transparente. Nous considérons cette étape (l’assurance) comme une approbation majeure de notre service de portefeuille et plus particulièrement de notre mécanisme de signature basé sur le cloud, appliqué de manière cryptographique et distribuée.” a commenté Ben Borodach, membre du thintank Team8 qui a investi dans Curv et l’accompagne.

Dans le détail, Munich Re assure Curv en cas de cyber-infraction exogène ou de comportement malveillant de la part de la société ou de l’un de ses employés.

L’une des spécificités du portefeuille Curv est de ne pas utiliser un système de clé privée traditionnel pour accéder aux fonds.

“Nous utilisons un mécanisme cryptographique, basé sur MPC, qui élimine complètement la clé privée. Comme il n’y a pas de clé privée impliquée dans le mécanisme de signature, il n’y a pas de clé privée à assurer.” a expliqué Borodach.

Après les multiples piratages connus par la crypto-sphère, il semblerait que de plus en plus d’acteurs de l’écosystème tentent de se protéger contre ces menaces qui pourraient dissuader certains investisseurs et ralentir l’adoption des crypto-monnaies.

Dans le même esprit, la startup blockchain BitGo avait conclu un partenariat avec le marché de l’assurance britannique Lloyd’s of London, couvrant ainsi les dépôts de ses clients à hauteur de 100 millions de dollars.

Plus récemment, et toujours via Lloyd’s of London, l’entreprise californienne Coinbase a annoncé protéger son hot wallet (stockage à chaud) par un contrat d’assurance couvrant jusqu’à 225 millions de dollars de pertes potentielles.

> Du Bitcoin dans les contrats d’assurance vie des français ?

> Le consortium d’assurances blockchain B3i lève 16 millions de dollars


La newsletter de Cryptonaute :