Les DAPPS (applications décentralisées) sont-elles les marketplaces du futur ?

Tout dabord quest-ce-que sont les DAPPS (applications décentralisées) ?

Les DAPPS sont des applications décentralisées hébergées sur une blockchain. Ethereum est la plus connue et la plus développée à ce jour, elle permet de créer des tokens et d’autres applications à partir de sa blockchain. A contrario, Uber et AirBnb sont des applications centralisées, à l’avenir il est fort possible que ces applications migrent vers un modèle décentralisé en devenant des DAPPS.

Quels sont les principaux critères de définition des DAPPS ?

  • Les données doivent être stockées dans une blockchain publique
  • L’application doit utiliser des tokens cryptographiques de ladite blockchain
  • L’application doit être open-source et fonctionner de manière autonome sans centralisation
  • La génération de token doit être faite via un algorithme cryptographique (Preuve de travail = Proof-of-Work ou Preuve de participation = Proof of Stake)

Il existe 3 types d’applications décentralisées :

  • Type 1 : L’application qui dispose de sa propre blockchain et ses propres tokens
  • Type 2 : Utilise l’application décentralisée de type 1 et sa blockchain. Elle possède ses propres tokens basés sur la blockchain du type 1.
  • Type 3 : Plus rares, mais elles utilisent les protocoles du type 2 + leurs propres protocoles uniques. Elles peuvent émettre des tokens avec des fonctions supplémentaires (stockage de fichiers…).

Quels sont les avantages de la décentralisation via la blockchain pour les marketplaces ?

Depuis une petite décennie, le commerce se transforme très largement et on assiste à la naissance de l’économie « on-demand ». Les différentes plateformes e-commerce telles qu’Amazon s’accaparent des parts de marché de plus en plus importantes de la consommation. Dans ce contexte, les DAPPS apparaissent comme un modèle viable avec certains avantages pour devenir les marketplaces du futur. Décryptons ces avantages ensemble.

Une place de marché sécurisée et une meilleure traçabilité :

La blockchain rend les transactions hyper-sécurisées et naturellement complètement transparentes si celle-ci est publique. Il est donc facile de suivre les transactions et les produits. Les tokens peuvent à la fois servir au paiement et à la traçabilité pour assurer la provenance des produits.

Une place de marché communautaire :

Comme nous l’avons vu les DAPPS sont décentralisées et distribuées. Ce sont donc les acteurs de cette application décentralisée qui choisissent comment celle-ci fonctionne et évolue. Dans un contexte de méfiance des consommateurs, avoir un tiers neutre gouverné par la communauté peut représenter un atout majeur.

Une place de marché qui ne dort jamais :

Les applications décentralisées ne sont pas hébergées sur des serveurs comme les marketplaces classiques. En effet, elles reposent sur la blockchain et donc sur le réseau, elles ne peuvent donc pas être victimes de pannes ou d’attaques sur un centre d’hébergement.

Quand les DAPPS seront-elles assez matures et performantes pour rivaliser avec les poids lourds actuels ?

Pour l’instant, les marketplaces classiques tels qu’Amazon et Alibaba disposent d’un monopole très conséquent et sont d’une efficacité redoutable. Il est difficile d’envisager qu’une DAPPS puisse aujourd’hui rivaliser avec ces multinationales bien installés.

Toutefois, sur le plan local les DAPPS peuvent trouver un terrain propice à leur développement, par exemple pour les circuits courts locaux fonctionnant déjà bien souvent grâce à un réseau communautaire. Les DAPPS n’ont donc pour le moment pas les moyens de rivaliser à grande échelle mais il est fort possible qu’au niveau local certaines arrivent à trouver un terrain propice à leur développement à plus petite échelle.

Conclusion :

Les DAPPS présentent d’énormes avantages par rapport aux marketplaces actuels. Toutefois, elles ne semblent pas avoir les moyens de rivaliser avec les poids lourds de la catégorie au niveau national et international. Elles ont cependant un avenir potentiellement brillant au cœur des économies locales qui tendent à se développer sur un modèle plus communautaire.

Sur le plan technique, les DAPPS font face aux problèmes rencontrés dans beaucoup de blockchains. Parmi ceux-ci, la gestion du nombre de transactions reste problématique et pourrait grandement freiner le développement des DAPPS si elles passent un jour du local au national ou bien au niveau international.

A voir aussi : Plus de 700 crypto-monnaies et 1090 DAPPS créées sur le réseau Ethereum en 2017

Corentin Izal | Cryptomaker – Chef de projet digital le jour et Cryptomaker la nuit je prends beaucoup de plaisir à partager ma passion pour la blockchain et les crypto-monnaies. Si vous souhaitez échanger avec moi sur ces thèmes ou mes contenus n’hésitez pas à me contacter via Twitter.


La newsletter de Cryptonaute :