Accueil DCG vend les actions de Grayscale à prix réduit
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

DCG vend les actions de Grayscale à prix réduit

dcg-grayscale
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Suivant la faillite de Genesis il y a quelques semaines, DCG a décidé de vendre certaines des actions de Grayscale.

Les actions de Grayscale vendues par DCG

Le Groupe DCG a commencé à mettre en vente les actions de Grayscale. Son objectif : rembourser les créditeurs de Genesis, la branche de prêt du groupe.

Avec le soutien de SoftBank, DCG a ainsi commencé à se débarrasser de plusieurs titres détenus par Grayscale, selon un rapport du Financial Times.

La branche exploite le Grayscale Bitcoin Trust (GBTC), lequel gère plus de 10 milliards de dollars d’actifs. Par ailleurs, l’entreprise et Genesis partagent la même société mère dans DCG.

L’entreprise en question gère les actifs de DCG, Grayscale, est un élément clé de la dynamique du groupe. Celle-ci s’occupe principalement de pools de bitcoins, d’éthers et d’autres crypto-monnaies.

La décision de DCG de vendre les actions de Grayscale met en lumière les difficultés financières du groupe. Il est avant tout question de préserver l’activité la plus lucrative et bénéfique financièrement.

cryptonaute twitter

La faillite de Genesis

La décision de DCG de vendre les actions de Grayscale ne serait jamais intervenue sans la faillite, le 20 janvier dernier, de Genesis.

À cette date, la branche de prêts et crédits du groupe déposait le bilan à New York, demandant protection en vertu du chapitre 11 sur la loi des faillites.

L’événement est survenu après une année 2022 plutôt compliquée. La faillite de Genesis aura été exacerbée par l’implosion des fonds de Three Arrows Capital, puis de FTX avec l’affaire SBF.

Suivant sa faillite, les investisseurs avaient pu découvrir avec stupeur combien Genesis devait à ses créancier.

Pour rappel, la somme était de l’ordre de 3.5 milliards de dollars, dont 766M$ pour les victimes du programme Gemini.

D’autres créanciers, plus petits, tels que Decentraland, VanEck, ou encore Stellar, avaient également réclamé leur part du gâteau.

Toutefois, Sean O’Neal, l’avocat de Genesis, s’était montré rassurant, affirmant que son client et les partis adverses n’auraient pas besoin de médiateur.

De son côté, Chris Marcus, avocat de Gemini, affirmait tout de même que la route serait encore longue avant de trouver un accord avec les créanciers.

Vente des actions de Grayscale : un « rééquilibrage »

dcg grayscale frères winilevoss

Le groupe DCG cherche donc, de manière évidente, à lever suffisamment de fonds pour rembourser un maximum de créanciers dans l’affaire Genesis.

Le groupe américain avait déjà essayé de rembourser plus de 3 milliards de dollars à ces derniers. Néanmoins, une affaire public avec les frères Winklevoss avait coupé court à la procédure.

Après plusieurs mois de négociations, DCG est parvenu à conclure un accord avec les créanciers de Genesis, Gemini compris.

DCG a ainsi commencé à vendre des fonds en Ethereum majoritairement. Un quart des actifs de Grayscale ont déjà été éliminés pour la somme de 22 millions de dollars.

Les actions se vendent toutefois au prix moyen de 8$ contre les 16$ revendiqués.

Le groupe DCG déclarait, à ce sujet :

« Cela fait partie du rééquilibrage continu de notre portefeuille. »

Force est de comprendre que l’urgence financière presse et que DCG n’a pas peur de vendre à perte afin de sauver sa branche la plus rentable.

L’investissement en crypto-monnaies est proposé par eToro (Europe) Ltd en tant que PSAN, enregistré auprès de l’AMF. Les crypto-monnaies sont très volatiles. Pas de protection des consommateurs.


Sources : Financial Time


Si vous voulez en savoir plus sur ce qu’est DCG, consultez notre article : Qu’est-ce que le Groupe DCG ?

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Biographie

Romaric est journaliste pour Cryptonaute. Après un passage en faculté de lettres modernes, il s’oriente dans un domaine tout à fait différent, tout en gardant l’œil rivé sur les crypto et l’actualité de l’époque. Il investit alors dans son premier actif numérique : le bitcoin (BTC).

Majoritairement intéressé par Bitcoin, il s’est diversifié plus tard en se penchant également sur le web3, les NFT, les crypto-monnaies et la fintech. Investisseur aguerri, il est capable de conseiller son entourage et ses lecteurs afin de les aider à prendre la bonne décision au bon moment. Son expérience au sein de l’écosystème crypto et sur la blockchain lui permettent de proposer une actualité précise et experte à ses lecteurs, tout en gardant un recul et une objectivité indispensable à son activité.

Romaric se rend régulièrement en conférence ou à divers événements crypto dans toute l'Europe, notamment aux conférences Bitcoin, au Zebu Live ou aux événements relatifs à la blockchain. Fasciné par ce secteur en plein développement, il aime découvrir de nouveaux projets, apprécie l’innovation, et se laisse porter par son enthousiasme et sa curiosité.

Expertise

  • Bitcoin
  • Cybersécurité
  • Régulation cryptos

Accomplissements

  • Révélé un cas rare de cyberfraude
  • Rencontre avec de nombreux innovateurs de l’industrie
  • Participe à la création d’une équipe dédiée de journalistes

Publications

Éducation

  • Université Polytechnique des Hauts-de-France

Autres

  • Carte de presse FIJ n°1385
  • Journaliste indépendant

Suivez Romaric sur Twitter | LinkedIn

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram