ActualitésBlockchain

Deux immeubles tokenisés vendus 11 millions d’euros au Portugal

Crédit : Rudy and Peter Skitterians - Pixabay

A l’image de l’opération AnnA à Paris, Wecan Tokenize a tokenisé des produits immobiliers, dont deux immeubles à Lisbonne au Portugal. Cette opération a permis de réaliser une vente de 11 millions d’euros auprès d’investisseurs qualifiés.

 

Au Portugal aussi les biens immobiliers deviennent liquides grâce à la blockchain et aux jetons numériques. La startup Wecan Tokenize annonce en effet la finalisation de sa première vente grâce à sa plateforme.

Lancée en octobre, celle-ci a accueilli sa première vente immobilière portant sur deux immeubles situés à Lisbonne. Pour cette opération, l’entreprise a donc dans un premier temps transformé les actifs immobiliers en tokens, c’est-à-dire en jetons numériques.

Des tokens pour des offres de placement immobilier

Ce sont ces jetons qui ont ensuite été mis en vente grâce à la plateforme auprès d’investisseurs qualifiés, principalement européens. Les sous-jacents de ces tokens sont deux immeubles résidentiels du centre de Lisbonne de respectivement 151 et 42 logements.

Plus précisément, cette première transaction de Wecan Tokenize porte sur le financement de deux projets immobiliers et d’un emprunt représentant un montant total de 11 millions d’euros.

Dans un communiqué, l’entreprise technologique, basée en Suisse et partenaire de Geneva Management Group (GMG), précise que ce montant se répartit en trois offres : deux offres de placement immobilier pour 1,3 et 4 millions d’euros, ainsi qu’une offre d’emprunt à terme de 6 millions d’euros. Chaque offre affiche un taux de rendement supérieur à 10%.

A noter que la tokenisation de ces actifs permet aux acheteurs initiaux de les céder librement à d’autres « investisseurs qualifiés » en fonction des règles paramétrées au travers d’un smart contract.

Un groupe financier et un promoteur associés à la blockchain

Wecan Tokenize accueille à ce jour sur sa plateforme les projets de deux acteurs de l’immobilier que sont le groupe financier suisse GMG et le promoteur Capelli. La startup prévoit cependant à terme d’accueillir « d’autres intervenants du secteur immobilier. »

En France, une première vente immobilière comparable, AnnA, a été réalisée en juin dernier en région parisienne par l’intermédiaire de la plateforme EquiSafe. Montant de l’opération : 6,5 millions d’euros sous forme de 100 tokens.

Les investisseurs, deux promoteurs, sont tenus de conserver les jetons pendant au minimum un an. Les tokens ont cependant été conçus pour pouvoir être scindés, permettant en théorie d’échanger des parts d’un montant minimal de 6,5 euros sur le marché secondaire. La régulation française n’autorise toutefois pas encore de telles ventes.

Les dernières news :

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*