Accueil Un développeur Ethereum arrêté pour avoir formé des nord-coréens
Actualités sur Blockchain, Actualités sur l'Ethereum, Toute l'actualité

Un développeur Ethereum arrêté pour avoir formé des nord-coréens

Cryptonaute

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

Crédit : Peter Anta - Pixabay

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Un hackeur américain, qui travaille pour la fondation Ethereum, est accusé d’avoir formé des nord-coréens à l’utilisation de la blockchain et des crypto-monnaies afin de contourner les sanctions américaines.

 

Selon un document publié par la Justice américaine, Virgil Griffith est soupçonné d’avoir enfreint l’International Emergency Economic Powers Act (IEEPA) en se rendant en Corée du Nord afin de donner une présentation et des conseils techniques sur l’utilisation de la crypto-monnaie et sa technologie sous-jacente dans le but d’échapper aux sanctions américaines.

L’informaticien de 36 ans, originaire d’Alabama et qui réside aujourd’hui à Singapour, a été arrêté le 28 novembre 2019 à l’aéroport international de Los Angeles.

Alors que le ministère des Affaires étrangères des États-Unis avait refusé de lui donner l’autorisation de se rendre à une conférence sur la blockchain en Corée du Nord, Griffith se serait quand même rendu à la Pyongyang Blockchain and Cryptocurrency Conference (DPRK) en avril dernier.

Lors de l’événement, Griffith aurait discuté de la manière dont la RPDC pourrait utiliser la blockchain et la crypto-monnaie pour blanchir de l’argent et échapper aux sanctions. Il aurait ensuite commencé à élaborer des plans visant à faciliter l’échange de crypto-monnaies entre la RPDC et la Corée du Sud, tout en sachant qu’assister à cet échange violerait les sanctions imposées à la RPDC.

“Malgré les avertissements, Griffith se serait rendu chez l’un des principaux adversaires des États-Unis, la Corée du Nord, où il aurait enseigné à son auditoire comment utiliser la technologie blockchain pour échapper aux sanctions. Par cette plainte, nous entamons le processus de recherche de la justice pour une telle conduite,” a déclaré le procureur général adjoint John Demers.

Accusé d’avoir conspiré dans l’intention de violer l’IEEEPA, il est passible d’une peine maximale de 20 ans d’emprisonnement.

En septembre, un représentant de Corée du Nord annonçait que le pays se penchait sur le développement d’une crypto-monnaie, similaire à Bitcoin, et visant à contourner les sanctions internationales.

Plus récemment, les Nations-Unis estimaient que les cyberattaques menées par la RPDC lui avait permis d’amasser un pactole, notamment en crypto-monnaies, de 2 milliards de dollars.

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre ma Question

Leave a Comment

Write a Review

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Cryptonaute

Cryptonaute

Cryptonaute est un média en ligne français créé en 2017. Notre but est de démocratiser les cryptomonnaies et de fournir des informations qualitatives sur ce secteur parfois complexe. Composée de rédacteurs professionnels, notre équipe est passionnée par les nouvelles technologies et les changements apportés grâce aux cryptomonnaies.
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram