elections us candidats pro cryptos
Toute l'actualité

Elections US : Comment cela se passe-t-il pour les candidats pro cryptos ?

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Ces dernières semaines, la vie politique aux États-Unis bouge beaucoup. Pour cause : les élections de mi-mandat de 2022 prévues pour le 8 novembre prochain. C’est 34 sénateurs ainsi que 435 membres de la Chambre des représentants en lice pour accéder à l’une des plus hautes fonctions politiques du pays.

Cette année, la campagne électorale est un peu différente des autres, car on a observé l’apparition des lobbyistes des crypto-monnaies. Selon les médias, ces derniers à l’aide des comités d’action politique, ont versé des millions de dollars dans certaines campagnes pour promouvoir leur industrie.

Cette action a effectivement eu un effet positif puisque plusieurs sondages ont montré que la majorité des électeurs ciblés se sont déjà fait une idée sur les crypto-monnaies.

cryptonaute twitter

Les actions mises en œuvre par les promoteurs de l’industrie des crypto-monnaies

Au sein du système politique américain, il est devenu monnaie courante pour tout candidat à un poste avancé d’organiser des collectes de fonds pour sa campagne. Les sondages font également partie des outils fréquemment utilisés pendant la période des élections pour examiner la position des différents électeurs.

Néanmoins, les sondages réalisés en vue des élections mi-mandat de 2022 ont révélé des résultats assez surprenants en ce qui concerne les crypto-monnaies. En effet, de nombreux acteurs du secteur des crypto-monnaies n’ont pas hésité à user de leurs moyens pour faire la promotion de cette industrie grandissante.

Sam Bankman-Fried, le fondateur et CEO de la plateforme d’échange FTX, a déclaré qu’il avait établi une limite souple d’un milliard de dollars pour ses contributions aux élections de 2022. Les analyses révèlent qu’il est le sixième plus grand donateur de ce cycle électoral.

Outre l’action des géants de l’industrie, les campagnes électorales ont aussi vibré sous l’influence de nombreux comités d’action politique liés aux crypto-monnaies.

Selon le site d’information Bloomberg, on estime qu’à la date du 19 octobre, les lobbyistes liés aux crypto-monnaies avaient dépensé plus que les lobbyistes traditionnels comme le secteur de la défense et les grandes entreprises pharmaceutiques.

L’investissement en crypto-monnaies est proposé par eToro (Europe) Ltd en tant que PSAN, enregistré auprès de l’AMF. Les crypto-monnaies sont très volatiles. Pas de protection des consommateurs.

Les électeurs et les crypto-monnaies

Les résultats d’un sondage réalisé par l’agence Grayscale entre le 6 et le 11 octobre, ont permis de montrer qu’environ 38 % des électeurs interrogés envisagent des positions politiques liées à la crypto-monnaie.

Un autre sondage, commandé cette fois-ci par le Crypto Council for Innovation pratiquement dans la même période, a signalé que 45 % des électeurs préfèrent que les législateurs voient les cryptos comme un élément sérieux et impactant réellement l’économie.

S’il est vrai que ces résultats ne semblent pas très majoritaires, ils représentent une preuve palpable de l’influence grandissante des crypto-monnaies au sein de notre société.

Ces résultats de sondage devraient être encore plus surprenants pour une personne qui n’est pas très familier avec le secteur des crypto-monnaies. Il serait très difficile pour elle de comprendre que 45 % des électeurs américains potentiels ont une quelconque opinion sur les crypto-monnaies.

Néanmoins, les multiples évolutions qu’elles ont connues ont donné la possibilité aux crypto-monnaies de s’intégrer dans la vie quotidienne, même dans les conditions de marché défavorables actuelles.

De plus, selon Patrick Daugherty, membre de la faculté de la Cornell Law School et associé de Foley & Lardner, environ 40 millions d’Américains possèdent et utilisent des crypto-monnaies aujourd’hui.

Quelles sont les intentions des candidats pro-cryptos après les élections ?

S’il est vrai que de plus en plus d’électeurs s’intéressent aujourd’hui aux crypto-monnaies, le plus important reste la performance des candidats en lice aux élections de cette année. Bien que ces derniers aient le soutien de lobbyistes cryptos et d’une communauté crypto engagée, il reste à savoir si ces crypto-électeurs parviendront à accomplir quelque chose de conséquent.

Au nombre des candidats pro-cryptos visant une position au sein de la Chambre des Représentants, on peut citer le Républicain Tom Emmer du Minnesota et le Démocrate Ron Wyden de l’État d’Oregon. Selon les statistiques et les divers sondages, ces deux candidats sont censés remporter facilement leurs courses. En revanche, la situation s’avère plus compliquée dans l’État de l’Ohio où deux candidats pro-cryptos Tim Ryan (Démocrate) et JD Vance (Républicain) doivent s’affronter.

Pour plusieurs experts politiques et juridiques, les résultats des élections de cette année n’auront qu’une très faible influence sur la réglementation future des crypto-monnaies. En effet, plusieurs projets de loi relatifs à la réglementation des cryptomonnaies ont déjà été déposés à la Chambre des Représentants et au Sénat.

Pour Aaron Cutler, associé partenaire du cabinet Hogan Lovells, le dossier de la réglementation des crypto-monnaies n’est pas vraiment une question de soutien politique, mais plutôt une question de priorités politiques.

Néanmoins, même si les élections n’auront pas un effet conséquent sur la réglementation des cryptos, ses résultats demeurent très importants quand même. En effet, les crypto-électeurs sont encouragés à voter pour empêcher l’élection de certains candidats qui ne voient pas d’un très bon œil la standardisation de cette nouvelle industrie.

Selon Patrick Daugherty, toute attaque intentée contre le secteur des crypto-monnaies peut être perçue par de nombreux crypto-électeurs américains comme une menace pour leur sécurité économique et leur liberté individuelle.

Quel est le parti le plus favorable au secteur des crypto-monnaies ?

Il s’agit d’un sujet qui a fait l’objet de maintes discussions au sein de la classe politique américaine. De nombreux analystes continuent encore à commenter sur la nature bipartisane ou non-partisane de l’industrie des crypto-monnaies. Toutefois, il existe déjà des divisions claires dans le monde de la crypto.

Plusieurs études ont déjà établi que les crypto-monnaies appartiennent incontestablement aux mouvements des républicains. L’organisation Crypto Action Network a réalisé une étude au cours de laquelle des cartes de pointage des politiciens ont été élaborées. Les experts de l’agence ont classé 144 législateurs américains en fonction de leur soutien aux crypto-monnaies.

Les résultats ont été assez catégoriques : les législateurs républicains ont eu une note moyenne de 3,4 sur 4, convertie en notes de A à F, tandis que les démocrates ont reçu une moyenne de 2,1.

Selon Martin Dobelle, l’un des trois cofondateurs de la société de logiciels politiques Engage, on constate aujourd’hui une augmentation significative de l’activité politique autour du monde des crypto-monnaies.

Il estime que c’est un signe que l’industrie se déplace progressivement vers le milieu du spectre politique. Un facteur qui, pour lui, est plus que nécessaire si elle tient réellement à se développer au maximum de son potentiel.


Pour l’avenir des crypto-monnaies, obtenir des réglementations saines et définies est un enjeu vital. C’est notamment le cas en Europe avec le projet MiCA.

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Emmanuel Mounier

Emmanuel Mounier

Rédacteur depuis plusieurs années, passionné par les sciences et les nouvelles technologies. Investisseur à mes heures perdues, je m'intéresse aux crypto-monnaies notamment pour leur aspect technologique et je suis également curieux de voir l'évolution des NFTs gaming dans les années à venir.
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram