Accueil Les États-Unis candidats à une clarification des crypto-actifs ?
Régulation, Toute l'actualité

Les États-Unis candidats à une clarification des crypto-actifs ?

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Un membre du Congrès américain, Paul Gosar, veut amener de la clarté mais aussi de la légitimité aux crypto-actifs et ainsi favoriser leur développement. Le député a déposé une proposition de loi, le Crypto-Currency Act of 2020.

 

Les entrepreneurs ne diront pas le contraire. L’émergence de nouveaux business requiert généralement cadre réglementaire et stabilité juridique – et surtout des capitaux. Or en matière de crypto-actifs, il reste encore à faire pour prétendre à cette sécurité juridique.

Définir un tel cadre, c’est justement l’ambition de l’élu républicain Paul Gosar, qui a déposé une proposition de loi devant le Congrès des Etats-Unis : le Crypto-Currency Act of 2020. Au travers de ce texte, le parlementaire souhaite apporter des réponses à plusieurs problématiques réglementaires concernant les crypto-actifs.

Clarté et légitimité pour les crypto-actifs réunis en 3 catégories

Le projet de loi vise à apporter non seulement de la clarté mais aussi de la légitimité aux crypto-actifs aux États-Unis,” résume ainsi auprès de Coindesk l’assistant parlementaire de Paul Gosar. Et cela passe notamment par une classification des crypto-actifs.

Ceux-ci se répartiraient ainsi en trois principales catégories, dont la régulation incomberait à trois autorités financières distinctes : crypto-commodity (matières premières), crypto-monnaie et crypto-security (valeur mobilière).

L’encadrement de ces actifs basés sur la blockchain serait donc, en fonction de sa nature, du ressort de la CFTC (Commodity Futures Trading Commission), du Secrétaire du Trésor et enfin de la SEC, la Securities and Exchange Commission chargée de superviser la bourse.

Selon les dispositions du Crypto-Currency Act of 2020, Bitcoin  ne serait pas considéré comme une crypto-monnaie. Cette catégorie engloberait les stablecoins, ou plus généralement les actifs adossés au dollar : Tether (USDT), USD Coin, TrueUSD, etc. Et charge au Trésor US de réguler ces crypto-actifs par le biais du FinCen (Financial Crimes Enforcement Network).

Un projet de loi jugé « mort-né »

Et Bitcoin ? Il continuerait de relever, comme c’est le cas aujourd’hui dans de nombreux pays, des commodities. Les crypto-commodities regroupent ainsi les biens ou services économiques stockés sur la blockchain ou sur un registre décentralisé.

Les titres cryptos ou crypto-securities enfin sont définis comme « tous les instruments de dette, de capitaux propres et dérivés qui reposent sur une blockchain ou un registre cryptographique décentralisé. »

Mais pourquoi un tel cadre ? La réponse est simple : apporter une sécurité juridique accrue de nature à attirer les investisseurs traditionnels, réticents aujourd’hui à investir dans les crypto-actifs. Selon une étude de Bitwise, les préoccupations réglementaires sont le principal frein aux investissements.

Le Crypto-Currency Act of 2020 a cependant peu de chances d’être adopté selon des juristes et professionnels des crypto-actifs. Des observateurs relèvent par exemple des lacunes dans la compréhension des lois fédérales et des autorités de régulation concernées. Pour Kristin Smith de la Blockchain Association, le projet de loi est tout simplement voué à l’échec.

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre ma Question

Leave a Comment

Write a Review

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Biographie

Romaric est journaliste pour Cryptonaute. Après un passage en faculté de lettres modernes, il s’oriente dans un domaine tout à fait différent, tout en gardant l’œil rivé sur les crypto et l’actualité de l’époque. Il investit alors dans son premier actif numérique : le bitcoin (BTC).

Majoritairement intéressé par Bitcoin, il s’est diversifié plus tard en se penchant également sur le web3, les NFT, les crypto-monnaies et la fintech. Investisseur aguerri, il est capable de conseiller son entourage et ses lecteurs afin de les aider à prendre la bonne décision au bon moment. Son expérience au sein de l’écosystème crypto et sur la blockchain lui permettent de proposer une actualité précise et experte à ses lecteurs, tout en gardant un recul et une objectivité indispensable à son activité.

Romaric se rend régulièrement en conférence ou à divers événements crypto dans toute l'Europe, notamment aux conférences Bitcoin, au Zebu Live ou aux événements relatifs à la blockchain. Fasciné par ce secteur en plein développement, il aime découvrir de nouveaux projets, apprécie l’innovation, et se laisse porter par son enthousiasme et sa curiosité.

Expertise

  • Bitcoin
  • Cybersécurité
  • Régulation cryptos

Accomplissements

  • Révélé un cas rare de cyberfraude
  • Rencontre avec de nombreux innovateurs de l’industrie
  • Participe à la création d’une équipe dédiée de journalistes

Publications

Éducation

  • Université Polytechnique des Hauts-de-France

Autres

  • Carte de presse FIJ n°1385
  • Journaliste indépendant

Suivez Romaric sur Twitter | LinkedIn

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram