Accueil Les États-Unis pourraient interdire les cryptos sur leur territoire
Actualités Crypto-monnaies, Régulation, Toute l'actualité

Les États-Unis pourraient interdire les cryptos sur leur territoire

Alexandre Franc Rédacteur Author expertise
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

C’est un coup de tonnerre dans l’industrie des cryptos. Celle-ci se remet difficilement du crash de FTX, et voilà qu’une loi d’interdiction totale des cryptos sur le territoire américain pourrait être votée. C’est le sénateur américain Sherrod Brown qui s’est exprimé dimanche dernier sur le sujet.

Selon lui, l’utilisation des cryptos doit être interdite, ou au moins être sujette à une réglementation stricte sur le territoire américain. Une annonce qui ébranle un peu plus la communauté crypto, qui remonte déjà difficilement la pente depuis quelques semaines.

Le sénateur américain Sherrod Brown s’exprime publiquement au sujet de la crypto

Déjà quelque peu affaiblies par le crash de FTX, avec des utilisateurs ayant retiré massivement leurs fonds investis dans les marchés, les cryptos comme Bitcoin peinent déjà à maintenir le statu quo… Mais c’est sans compter sur un nouveau coup de massue qui pourrait les faire replonger.

Une annonce qui fait trembler le monde de la cryptographie

Le sénateur américain Sherrod Brown s’est exprimé sur le sujet des cryptos dans l’émission “Meet the press” de la NBC. Il laisse sous-entendre que la commission de Securities and Exchange Commission (SEC) et la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) devraient se pencher sur la potentielle interdiction des cryptos dans le pays.

Sherrod Brown affirme que l’effondrement de FTX démontre une partie du danger de la cryptographie dans le monde actuel. En effet, la corruption financière des politiciens américains, pratiquée par l’ancien propriétaire de FTX Sam Bankman-Fried, représente une faille dans le système politique, selon Brown. Bankman-Fried ayant essayé de s’acheter une image auprès des politiciens grâce à ses dons glissés sous le manteau, espérant une réglementation future en faveur de l’utilisation des cryptos.

De plus, Brown soutient que le domaine de la crypto engendre une mauvaise protection des consommateurs et des menaces à la sécurité nationale. En effet, sous couvert d’anonymat, la crypto faciliterait le trafic de drogue, d’êtres humains, le financement d’actes terroristes, ou encore l’augmentation de la cybercriminalité nord-coréenne.

Le sénateur américain aurait déjà demandé au secrétaire au Trésor des USA une évaluation de la cryptographie à l’échelle du gouvernement.

L’État de New York interdit une partie du minage des cryptos

L’état de New York a interdit, pour une durée de 2 ans, la création de monnaies virtuelles. Et pour cause, celles-ci sont considérées comme trop gourmandes en énergie. C’est le premier État américain à adopter des réglementations aussi strictes en matière de crypto-monnaie.

C’est la gouverneure démocrate, Kathy Hochul, qui a promulgué ce mardi 22 novembre un texte voté qui prévoit une suspension visant les activités de minage consommant des énergies fossiles. Le minage ou la création d’un Bitcoin, la crypto-monnaie la plus populaire au monde, nécessite environ 1150 kW, soit la consommation moyenne d’un foyer américain durant 40 jours ! Une décision qui peut sembler légitime aux yeux de certains, le monde se trouvant en pleine crise énergétique.

L’investissement en crypto-monnaies est proposé par eToro (Europe) Ltd en tant que PSAN, enregistré auprès de l’AMF. Les crypto-monnaies sont très volatiles. Pas de protection des consommateurs.

cryptonaute twitter

Binance sur le fil du rasoir, des preuves de réserves pas très transparentes ?

binance logo

C’est une information qui ne devrait pas échapper au sénateur Sherrod Brown et qui pourrait lui donner raison. L’envoi de crypto à l’étranger pour s’opposer à des réglementations trop strictes représente un danger selon les analystes. Pour le PDG de CoinBase, Brian Armstrong, c’est ce qui aurait permis à FTX de réaliser une fraude aussi importante.

Binance opère à l’étranger également, et c’est actuellement le plus grand échange au monde en volume de transactions. Des opérations opaques auraient été signalées, ce qui fait monter l’inquiétude des usagers. Son partenaire en preuve de réserves, le cabinet d’audit Mazars Group, rassure en estimant la réserve des Bitcoin de Binance est à 101 %.

Mais certains spécialistes financiers ont considéré que le rapport sur les réserves de Binance comportait des signaux d’alarme. Mazars a par la suite retiré son rapport de PoR de son site web, indiquant suspendre temporairement son travail avec les échanges de cryptos.

Une interview du PDG de Binance aurait continué de mettre le feu aux poudres. En effet, ChangPeng Zhao serait apparu peu sûr de lui et peu convaincant lors de son apparition à la télévision américaine. Il n’apporte pas d’élément supplémentaire sur la stabilité et la solidité de Binance. Espérons qu’un rapport de preuve de réserves fiable sera publié prochainement pour rassurer la communauté de crypto investisseurs.

Il ne fait aucun doute que la situation ambiguë du premier exchange au monde couplée avec la chute de FTX aura motivé les USA à réagir. Si Binance ne parvient pas à convaincre, les répercussions pourraient une nouvelle fois être désastreuses pour les investisseurs.

Les différentes réglementations de la crypto dans le monde

Les États-Unis ne sont pas les seuls à tenter de réglementer l’utilisation des cryptos. Au vu de la croissance exponentielle des monnaies cryptographiques en volume et en échanges, les états tentent de prendre des mesures pour en réguler son usage.

D’autres pays interdisent également le minage des cryptos

Plusieurs pays ont déjà interdit le minage de crypto-monnaies, dont la Chine. Pourtant, elle était, de très loin, la championne de la création de monnaies virtuelles jusqu’en juin 2021. À cette date fut suspendue la possibilité de minage dans le pays. Cette décision a largement profité aux États-Unis, ces derniers étant producteurs en énergie et autosuffisants.

Ils sont devenus depuis le premier producteur de crypto-monnaies au monde. En Europe, le Kosovo a également banni le minage en janvier 2022. Cette décision a été prise tandis que le pays connaissait des problèmes d’alimentation en énergie. Il subissait des coupures de courant récurrentes, le confort des habitants a donc été privilégié au détriment du minage de cryptos.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les réglementations imposées par la Chine, suivez ces dernières sur cet article de Cryptonaute. 

Des réglementations toujours plus strictes dans le monde

Les autorités canadiennes interdisent le trading sur marge des crypto monnaies. Les plateformes de cryptos ne peuvent désormais plus offrir de levier à leurs clients, elles doivent conserver leurs actifs par le biais d’un dépositaire certifié.

En Indonésie, le pays prévoit de renforcer sa réglementation suite à l’insolvabilité de FTX. Le ministre des Finances indonésien a déclaré que le pays devait mettre en place des réglementations strictes pour protéger l’ensemble de l’innovation technologique de son secteur financier, et notamment les crypto-actifs. Cela serait fait pour protéger les investisseurs de futurs crashs financiers qu’a connus récemment le secteur de la crypto.

Enfin, à Singapour, le pays a prévu d’interdire aux investisseurs de détail de contracter des prêts pour des investissements cryptographiques. Il prévoit de restreindre l’achat des cryptos via des cartes de crédit, par exemple, et de soumettre les investisseurs à une évaluation pour vérifier qu’ils comprennent bien les risques en investissant dans ce secteur.

Maintenant, à savoir si les USA interdiront définitivement les cryptos, probablement pas. Mais il y aura sans nul doute davantage de réglementations mises en vigueur pour tenter d’insérer les monnaies numériques dans le marché américain comme le font tant d’autres pays. En attendant de savoir la suite, nous vous invitons à suivre l’évolution du marché sur notre page.

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Alexandre Franc Rédacteur

Alexandre Franc Rédacteur

Avec une appétence forte pour l’économie et la finance, Alexandre s’est tout naturellement tourné vers une licence associée à ces disciplines, à l’Université Paris-Est Créteil. C’est véritablement en 3ᵉ année de licence qu’il se passionne pour le domaine des cryptomonnaies, en parallèle de sa spécialisation sur des thématiques de e-commerce, et plus particulièrement sur le référencement naturel.

À ce moment-là, Bitcoin commençait tout juste à se frayer un chemin auprès du grand public, et affichait alors au compteur, un prix modeste de 4 000 euros le BTC. Il ne lui en fallut pas plus pour se pencher davantage sur la question et s’aventurer dans le monde complexe (mais passionnant) de la blockchain. 

Il découvre ainsi, tout un monde, à mi-chemin entre le web, la finance, et les nouvelles technologies qui s’accorde à merveille avec sa quête universitaire et ses aspirations professionnelles. 

En 2019, pendant cette même année de licence, il investit ses premiers euros dans Bitcoin, et étudie cette thématique en profondeur, comme tout bon investisseur qui se respecte. Les années passent, et l’univers des cryptomonnaies continue de se développer. Alexandre décroche son Master en commerce électronique, classé dans le top 10 français, et mention bien à la clé s’il vous plaît !

Il se lance alors dans la rédaction de contenus web, et commence à se faire la main (surtout les doigts) sur des thématiques diverses. Pour autant, il se tourne rapidement vers des sujets qu’il affectionne, dont la rédaction de contenus sur l’économie et la finance, le SEO, les casinos en ligne, et pour finir… les cryptomonnaies. 

Vous vous en doutez, c’est véritablement dans cette 5ᵉ thématique que Alexandre s’est épanoui, tout en arborant un profil spécialisé dans le référencement naturel, acquis lors de ses nombreux stages en entreprise. 

Aujourd’hui, Alexandre continue d’affiner son expertise envers les cryptomonnaies et d’aiguiser ses connaissances financières, pour vous proposer un contenu à la fois synthétique et pertinent sur cet univers en constante expansion. 

Mais lorsque Alexandre ne se trouve pas devant son écran d’ordinateur à arpenter les dernières actualités croustillantes du moment et les graphiques en dents de scie de Trading View et CoinMarketCap, il aime découvrir de nouvelles contrées éloignées et y gravir quelques montagnes par la même occasion. Après tout, il est toujours indispensable de faire le vide de temps à autre, pour supporter le caractère impétueux du marché crypto ! 

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram