Ethereum : Constantinople pourrait aider Parity à récupérer 500 000 ETH

Dans un entretien accordé à Fortune, la PDG de Parity a expliqué que Constantinople, le dernier hard fork d’Ethereum, pourrait aider à la récupération des fonds gelés dans les portefeuilles Parity.

 

Fort d’une équipe de 70 personnes et présent dans 9 pays, Parity Technologies est un éditeur de logiciels open source blockchain, et notamment d’un portefeuille Ethereum appelé Parity Wallet.

Le 19 juillet 2017, des pirates avaient profité d’une vulnérabilité sur des portefeuilles Parity à multiples signatures (multisig wallets) et réussi à dérober environ 153 000 Ethers.

Parity avait rapidement corrigé l’erreur mais le 6 novembre 2017, les fonds de 598 portefeuilles, représentant 500 000 Ethers, avaient subitement été gelés. Un développeur novice, se présentant sous le nom de devopps199, avait « malencontreusement » supprimé une ligne de code d’une bibliothèque informatique sur laquelle reposait la fonctionnalité des portefeuilles multisig.

Depuis lors, les fonds détenus dans tous les portefeuilles déployés après le 20 juillet sont bloqués, dont ceux de l’ICO de Polkadot (306 000 Ethers) – qui dépend de Parity, Iconomi (115 000 Ethers), Centrality (21 700 Ethers) ou Musiconomi (16 500 Ethers).

Certains développeurs avaient tenté, sans succès, de faire accepter un nouveau hard fork par la communauté Ethereum pour récupérer les fonds gelés.

Selon la CEO de Parity, Jutta Steiner, interviewée lors de la dernière émission « Balancing the Ledger » diffusée récemment sur Fortune, le dernier hard fork d’Ethereum, Constantinople, pourrait permettre de débloquer les fonds, en s’appuyant sur une mise à jour, appelée CREATE2, qui, si elle avait existé avant l’effacement malencontreux de la ligne de code, aurait empêché le gel des fonds.

“Cela ne veut pas dire automatiquement que nous ou toutes les équipes qui ont des fonds bloqués vont les récupérer. Cela requiert encore un autre hard fork où ce changement d’état devra être effectué, mais cela donne un argument de plus et montre qu’il s’agit de la bonne chose à faire.” a-t-elle précisé.

En attendant, Polkadot prépare une deuxième token sale avec l’objectif de collecter 60 millions de dollars.

> La fondation Ethereum accorde une subvention de $5M à Parity Technologies


La newsletter de Cryptonaute :