Actualités

eToro : Une IPO attendue pour le troisième trimestre !

Le secteur du courtage en ligne a été l’un des rares à profiter directement de la crise sanitaire. Pour eToro, crise sanitaire a effectivement rimé avec afflux de nouveaux clients. La plateforme mondialement connue, compte d’ailleurs aujourd’hui plus de 20 millions de clients à travers le monde. Avec un chiffre d’affaire en constante hausse, le groupe envisage de plus en plus sérieusement de s’introduire en bourse. Une opération prévue pour le troisième trimestre de l’année 2021.

Alors, est ce que l’opération pourrait être profitable pour les investisseurs ? Doit-on se méfier d’une entrée en bourse de l’un des plus célèbres courtiers en ligne ? Eléments de réponse dans cet article.

Your capital is at risk.

eToro : Le courtier pour traders débutants

eToro : Le courtier pour traders débutants La plateforme eToro ne s’en est jamais vraiment caché. Créée en 2006, le modèle prône depuis ses premières heures, l’ouverture de l’investissement au plus grand nombre. Comment ? En mettant en place une plateforme particulièrement simple de compréhension et d’utilisation et en déployant des fonctionnalités à l’attention des traders moins expérimentés. Avec comme premier exemple : le trading social qui consiste à dupliquer les prises de position des meilleurs traders de manière totalement automatisée.

Et ce ciblage semble porter ses fruits. Si eToro est parfois raillé pour le montant des frais prélevés, force est de constater que l’engouement est de plus en plus fort mois après mois. Aujourd’hui, la plateforme est présente sur le marché des actions, des indices boursiers, des cryptomonnaies mais aussi des matières premières. Avec eToro, il est aussi possible de se mettre au trading Forex ou encore de miser sur des ETF. Au total, ce sont plus de 2 000 produits différents qui sont accessibles pour plus de 20 millions de traders dans 100 pays du monde. 

eToro : Un Modèle qui S’articule Autour des Cryptomonnaies

73 %. C’est la part des revenus de la plateforme directement liés aux cryptomonnaies pour le second trimestre. Sur les 362 millions de dollars de commissions prélevées, 264 l’ont été pour l’achat des cryptos. Un chiffre en très forte augmentation puisqu’il ne représentait qu’à peine 11 millions de dollars pour le même trimestre de l’année 2020. Une augmentation substantielle qui enthousiasme autant qu’elle interroge.

Des chiffres qui permettent également de se rendre compte de plusieurs choses. Premièrement, les nombreux nouveaux souscripteurs s’inscrivent sur la plateforme en grande majorité pour investir sur les cryptomonnaies. Sur ce point, la plateforme eToro encore à la traîne ces derniers mois semble aujourd’hui mettre les bouchées doubles. Avec une offre qui ne cesse de s’épaissir. A l’heure ou nous écrivons ces lignes, la plateforme permet l’achat de 30 cryptos différentes. En se focalisant évidemment sur les principaux projets comme Bitcoin, Ethereum ou encore le Dogecoin. Si cela reste loin d’autres exchanges spécialisés comme Coinbase ou Binance, eToro présente l’avantage de proposer plusieurs classes d’actifs. Et de donner aux investisseurs, de véritables possibilités de diversification de leur portefeuille.

En mai dernier, Yoni Assia, le PDG du courtier en ligne mettait en avant les ambitions de croissance du groupe. Avec une volonté affichée de dépasser le milliard de dollars de chiffre d’affaire en 2021. Un seuil qui représenterait alors une augmentation de plus de 30 % par rapport à 2020. Une année qui avait été elle même très faste pour le groupe.

IPO eToro : A quoi S’attendre ?

IPO eToro : A quoi S'attendre ?En début d’année, la grande majorité des introductions boursières (IPO) se sont transformées en succès. Mais depuis, le vent semble avoir tourné. Notamment pour des acteurs du même secteur qu’eToro. Ce fût par exemple le cas pour l’IPO de Robinhood, une plateforme de trading qui opère aux Etats-Unis. Une introduction boursière qui avait alors été quelque peu chaotique avant de voir le cours de l’actif s’envoler lors des séances suivantes puis de corriger fortement à la baisse.

La forte dépendance de la plateforme à son volume d’échange crypto pourrait aussi peser sur la confiance dans le cours de l’actif futur. A titre de comparaison, la plateforme Robinhood ne dépend qu’à 40 % des commissions cryptos. Un chiffre qui semble plus rassurant pour les investisseurs éventuels. Un chiffre que certains investisseurs trouvaient déjà inquiétant au moment de l’introduction.

En ce qui concerne les modalités de l’introduction boursière, celle-ci devrait se faire via une SPAC (Special Purpoze Acquisition Company). Une opération à 10 milliards de dollars.

Your capital is at risk.

Romain Boyer
Après une licence en économie, un master en management stratégique et un voyage de près de 18 mois à travers le monde, je me suis lancé dans la rédaction web. Toujours en veille des aspects techniques et de nouvelles pratiques sur mon métier, j’écris principalement sur les thématiques naturellement liées à ma formation : finance, économie, immobilier.

Les dernières news :

Question & Answers (0)

Commentaire fermé