ActualitésMinage

Firefox en guerre contre les scripts de crypto-mining illégitimes

La fondation Mozilla a annoncé que les nouvelles versions de son navigateur web, Firefox Nightly 68 et Beta 67, possédaient une protection renforcée contre les scripts minant de la cryptomonnaie à l’insu des internautes.

 

Dans un article de blog, Mozilla a déclaré qu’il travaillait “d’arrache-pied” pour protéger les utilisateurs de Firefox contre les menaces présentes sur le Web. La fondation a collaboré avec Disconnect, un éditeur d’extensions pour navigateur, et créé une liste noire des noms de domaine qui utilisent des scripts de crypto-mining dans le dos des internautes.

Certains propriétaires de sites peu scrupuleux, notamment les sites de streaming illégaux, placent des scripts dans leurs pages web afin de faire miner leurs visiteurs et gagner de l’argent grâce à la puissance de leur ordinateur.

Mozilla a fait savoir que la protection était désactivée par défaut et expliqué qu’il fallait se rendre dans “préférences” puis dans l’onglet “confidentialité” pour l’activer. La fondation prévoit toutefois de l’appliquer automatiquement lors de la prochaine version.

En outre, les utilisateurs de Firefox peuvent participer à la détection des sites malicieux en cliquant sur le “bouclier de protection” présent dans la barre d’adresse du browser.

En début d’année, l’un des plus importants éditeurs de scripts de crypto-mining, Coinhive, a pris la décision de fermer son service dédié à la crypto-monnaie Monero (XMR) en citant des raisons économiques.

A savoir que ce genre de script peut aussi être utilisé de manière honnête en avertissant les internautes que leur machine sera utilisée pour extraire des crypto-monnaies. Par exemple, en 2018, l’UNICEF a lancé une campagne visant à récolter des dons humanitaires grâce au mining et utilisait un système de la sorte.

A l’automne, Mozilla annonçait déjà son intention de bloquer ce type de “virus” dans les futures versions du navigateur.

> La Chine pourrait bientôt interdire le minage de bitcoins

> Plus de 4% des Monero (XMR) en circulation auraient été minés par des pirates

Les dernières news :

Commentaires

Commentaire fermé