Actualités

Le fisc britannique veut un outil pour traquer les crypto-cybercriminels

Crédit : HMRC

HMRC (Her Majesty’s Revenue and Customs) a lancé un appel d’offres pour la conception d’un outil permettant d’identifier les cybercriminels utilisant des crypto-monnaies.

 

Publiée vendredi sur le site internet du HRMC, l’appel d’offres est actuellement en cours et se terminera à la fin du mois de janvier.

“Fournir un outil qui prendra en charge les méthodes de collecte de renseignements pour identifier et regrouper les crypto-transactions en transactions liées et identifier celles liées aux fournisseurs de services cryptographiques,” peut-on lire dans la description de l’appel d’offres.

A travers cette initiative, le HMRC cherche une technologie pour traquer les cybercriminels utilisant des crypto-monnaies comme Bitcoin, rapporte le média londonien PublicTechnology.

La solution doit être capable de réaliser des « analyses en grappes » afin d’attribuer des transactions à des entreprises ou à des fournisseurs de services, notamment ceux connus pour exécuter des services de jeux d’argent, des opérations sur le Dark web ou des sites de crypto-mixing.

Elle doit être compatible avec les principales blockchains telles que Bitcoin, Bitcoin Cash, Ethereum, Ethereum Classic, XRP, Litecoin et si possible avec les blockchains anonymes comme Monero, Dash et Zcash.

L’année passée, des sources affirmaient que le HRMC tentait d’obtenir des informations sur l’activité des investisseurs auprès des principales plateformes d’échange de crypto-monnaies du pays.

En mai dernier, le ministère de l’Intérieur français a lui aussi lancé un appel d’offres pour une solutions d’analyse blockchain permettant de tracer les crypto-transactions frauduleuses.

Les dernières news :

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*