La fondation NEM va licencier du personnel pour éviter la faillite

La fondation à but non lucratif NEM prévoit de licencier une grande partie de son personnel suite à des problèmes financiers. La valeur de la crypto-monnaie NEM (XEM) a chuté de plus de 97% depuis son pic en janvier 2018.

 

Dans un communiqué officiel, la fondation NEM a déclaré être dans l’obligation de restructurer rapidement ses effectifs.

“Le taux de change du XEM a subi une chute catastrophique depuis l’année dernière, tout comme de nombreux autres projets ambitieux en matière de crypto-monnaie. Nous sommes dans une situation précaire, face à des décisions budgétaires difficiles. Il est de notre devoir d’agir vite pour assurer la pérennité de l’écosystème.” a écrit la fondation.

Durant une interview accordée à Coindesk, le nouveau président de la fondation, Alex Tinsman, a annoncé son intention de soumettre une demande de financement de 160 millions de jetons XEM au fonds communautaire NEM afin de sauver l’organisation de la faillite.

“En gros, nous avons réalisé que nous n’avions plus qu’un mois pour réagir, notamment à cause de la mauvaise gestion du conseil de gouvernance précédent. Le nombre de licenciements sera déterminé par le montant de financement récolté par la communauté.” a-t-il dit.

La fondation singapourienne développe un moteur blockchain nommé Catapult visant à alimenter les réseaux privés et publics grâce à un plugin de contrat intelligent.

Tinsman a révélé que la fondation avait dépensé 80 millions de XEM (plus de 3 millions d’euros) entre décembre 2017 et janvier 2019, pour le marketing de Catapult.

“Nous avons réduit nos activités en terme de marketing car il n’y avait pas de sens à promotionner un produit qui n’a pas encore été commercialisé.” a-t-il affirmé.

Lancé en 2015, NEM (XEM) évolue aujourd’hui à la 18ème place du classement des crypto-monnaies avec une capitalisation boursière d’environ 350 millions d’euros.

> Plus de 100 startups blockchain créées dans la Crypto Valley au T4 2018

> Le studio Ethereum ConsenSys va procéder à des licenciements


La newsletter de Cryptonaute :