Actualités

Le gouvernement français cherche à tracer les crypto-transactions

Le ministère de l’Intérieur a lancé un appel d’offres pour sélectionner des solutions d’analyse blockchain permettant de tracer les crypto-transactions frauduleuses, notamment en lien avec le Darknet.

 

Sur son site internet, le gouvernement français a publié un appel d’offres visant à fournir des logiciels d’analyse pour les transactions en cryptomonnaies au profit de la Gendarmerie Nationale, de la Police Nationale et de la Douane.

“Les services de la sécurité intérieure sont de plus en plus confrontés à des vendeurs agissant sur le Darknet : sur cette partie de l’internet, les vendeurs se sentent à l’abri de toute capacité d’identification. Afin de démasquer ces vendeurs frauduleux, les enquêteurs et analystes s’attachent à l’examen de toutes les traces laissées par ces derniers. Parmi les indices, figurent notamment les traces de transactions illicites dans la blockchain Bitcoin.” peut-on lire dans le préambule du document.

Aujourd’hui, des solutions permettent d’analyser les blockchains et de potentiellement remonter jusqu’à l’identité de personnes à l’origine de transactions cryptographiques suspectes. En effet, la majorité des cryptomonnaies, y compris Bitcoin, sont en réalité semi-anonymes.

Plusieurs startups se partagent le marché mondial de l’analyse des blockchains. On peut notamment citer Chainalysis, CipherTrace, Elliptic ou encore Refinitiv.

Début janvier, Chainalysis publiait un rapport indiquant qu’en dépit de la chute des prix des crypto-monnaies, la valeur totale des transactions Bitcoin sur le Darknet avait presque doublé durant l’année 2018, atteignant une moyenne de 2 millions de dollars par jour.

Plus récemment, Malte a noué un partenariat avec CipherTrace afin de lutter plus efficacement contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme dans le secteur de la cryptomonnaie.

> Europol ferme un crypto-service qui facilitait le blanchiment d’argent

> DGSI : Un policier vendait des informations secrètes contre des bitcoins

> Rapport : Déjà plus de 1 milliard d’euros en crypto-monnaies volés au T1 2019

Les dernières news :

Commentaires

Commentaire fermé