ActualitésGBP/USD

GBP/USD: Qu’attendre de la sortie de la BoE ?

Dans l’expectative de la sortie de la Banque d’Angleterre et des résultats des élections écossaises, le GBP/USD a réussi à afficher une légère hausse de 0,19% à la clôture de la séance journalière d’hier. La décision de la politique monétaire de la BoE sur les taux d’intérêts et l’achat des gilts sera déterminante pour l’avenir du cours de la paire GBP/USD à court et moyen terme.

Your capital is at risk.

Quelles sont les attentes des investisseurs?

Grâce aux mesures d’assouplissement des restrictions entreprises par le gouvernement britannique le 12 avril, l’économie britannique commence par s’essouffler. Le taux de contamination a diminué drastiquement au cours de ces derniers jours au point où la prévision du déconfinement total du Royaume-Uni le 21 juin semble être viable.

Cet optimiste quant à la reprise des activités anglaises a alimenté la hausse du cours de l’euro dollar depuis quelques semaines. Toutefois, la tendance ascendante de la courbe de prix du GBP/USD n’a pu réussir à franchir la résistance des 1,40$.

Donc, les investisseurs s’attendent à ce que la BoE maintienne les taux à 0,1% pour ne polluer la reprise économique de façon à ne répercuter sur le cours de la livre sterling.

Le scénario de la réduction du rythme d’achat des gilts

Si les journalistes pensent que le comité monétaire de la BoE semble être déjà décidé pour la soutenabilité des taux mais quant à l’achat des gilts, le scénario du tapering est très envisageable. Actuellement, la Banque d’Angleterre achète des gilts à un rythme de 4,4 par semaine. À ce rythme, il est très probable qu’elle atteigne le plafond des 875 milliards avant la fin de l’année.

La banque MUFG a déclaré que :

Au rythme actuel de 4,4 milliards de GBP d’achats hebdomadaires, l’achèvement des travaux aura lieu au cours de la semaine se terminant le 10 septembre.

Doit-elle réduire l’achat de ses obligations?

A ces propos, MUFG a aussi commenté pour dire que :

La différence entre le rythme d’achat pendant le reste de l’année et le fait d’attendre jusqu’en juin n’est pas significative, et nous préférons donc attendre et permettre une analyse précoce du taux d’amortissement de l’épargne des ménages britanniques.”

Crédit Agricole est du même avis quant au scénario de la réduction des obligations anglaises. La banque française a avancé que: “

Une réduction de l’assouplissement quantitatif cette semaine pourrait amener la BoE à réduire le rythme de ses achats hebdomadaires de 4,4 milliards de GBP à 3,2 milliards de GBP. Cela dit, la BoE pourrait finalement décider d’attendre jusqu’en juin, voire en août. Cela signifierait toutefois un ralentissement plus agressif du rythme des achats.

Par contre, Crédit Suisse pense que le tapering aidera la BoE à atteindre l’objectif de ne pas déplafonner les 875 milliards d’achat de gilts.

L’ajustement de l’agenda de croissance économique

Compte tenu de la dynamique actuelle de l’économie britannique, la BoE devrait ajuster ses prévisions économiques avec un ton beaucoup plus optimiste. Plusieurs acteurs majeurs de la finance mondiale sont aussi de l’avis que la Banque d’Angleterre doit réviser ses prévisions.

Pour HSBC, la croissance économique anglaise devrait atteindre 8,5% plutôt que les 5% prévue par la BoE. Pour JP Morgan, le PIB britannique devrait croître de 7,8%. Pour d’autres institutions dont ING c’est le niveau d’inflation à la fin d’année. Elle espère qu’elle se stabilise aux alentours de 2%.

Your capital is at risk.

Samuel Cangé
Economiste de formation, passionné de la finance et de la technologie, il a développé un amour pour les monnaies numériques parce qu'elles représentent l'actif monétaire par excellence de l'avenir. Ses textes sur les cryptomonnaies expriment toute la passion d'un jeune qui rêve de voir un monde sans intermédiare financier.

Les dernières news :

Question & Answers (0)

Commentaire fermé