Accueil Grayscale recrute l’ancien responsable des ETF d’Invesco en tant que directeur général
Actualités sur Bitcoin, Toute l'actualité

Grayscale recrute l’ancien responsable des ETF d’Invesco en tant que directeur général

David Rajaonary
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

L’émetteur du Grayscale Bitcoin Fund (GBTC) vient d’annoncer l’arrivée de John Hoffman dans son organigramme. Transfuge d’Invesco, le nouveau directeur général arrive à six semaines d’une possible approbation par la SEC américaine des premiers ETF Bitcoin spot sur le Nasdaq et le NYSE, choisis parmi treize dossiers.

Un vétéran des ETF actions et obligataires chez Grayscale

John Hoffman rejoint et complète le quintet à la tête de Grayscale avec Michael Sonnenshine (PDG), Craig Salm (directeur juridique), Dave LaValle (directeur en charge des ETF) et Edward McGee (directeur financier).

Vétéran des ETF, J. Hoffman a passé 18 ans chez le gestionnaire concurrent Invesco (1.600 milliards sous gestion, dont 533 milliards gérés en ETF). Il y était jusqu’à récemment le directeur chargé des ETF pour le continent américain. Chose intéressante, il a notamment supervisé le dossier d’ETF Bitcoin d’Invesco, proposé avec la firme Galaxy Digital.

Il retrouve donc une société de gestion à taille un peu plus “humaine”, qui gère 30,3 milliards de dollars, dont 23,4 milliards concentrés sous la seule fiducie fermée GBTC. Grayscale est, rappelons-le, le plus important des 13 candidats à un ETF Bitcoin “spot” car sa fiducie lancée en septembre 2013 détient déjà 643.572 bitcoins en séquestre, l’équivalent de 3,2% de l’offre de bitcoins en circulation.

L’équipe de Grayscale est ravie d’accueillir John Hoffman en tant que directeur général et responsable de la distribution et des partenariats stratégiques (…) John possède une vaste expertise du secteur et des ETF, qui sera inestimable pour notre équipe et nos clients, en particulier pendant cette période passionnante chez Grayscale.Dave LaValle (Grayscale)

L’arrivée de J. Hoffman coïncide d’ailleurs avec la rencontre récente entre les dirigeants de Grayscale et la division Trading & Markets du gendarme boursier américain. Une rencontre encourageante qui a donné lieu le 23 novembre à quelques amendements importants dans le dossier de conversion du GBTC en fonds ETF coté au NYSE Arca.

Les changements notables incluent un plan pour changer le symbole boursier de “GBTC” en “BTC” plus simple, moins de clauses sur les opérations de fonds, la suppression des pages sur la “divulgation des risques” déjà présentes dans les documents déjà déposés. En clair, les changements dans le prospectus indiquent que Grayscale négocie avec la SEC, reçoit des retours du régulateur et ajuste sa documentation en conséquence.

Chose intéressante, le 29 novembre dernier, Grayscale a proposé à ses actionnaires quelques changements majeurs dans l’accord de fiducie régissant le Grayscale Bitcoin Trust (GBTC). Les deux principales modifications proposées concernent la fréquence de paiement des frais du fonds (2%), qui passerait de mensuel à quotidien – et la permission de détenir temporairement certains actifs du trust dans des comptes omnibus (qui regroupe les transactions de plusieurs clients dans un seul compte, ndlr).

Cette dernière modification faciliterait la création et le rachat plus efficaces des parts et pourrait impliquer un certain mélange avec des actifs tiers, dans le cadre du service de garde assuré par Coinbase Custody.


Sources : Grayscale blog


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

David Rajaonary

David Rajaonary

David est analyste financier indépendant, et décrypte chaque dimanche pour vous l’actualité de la crypto et de la finance de la semaine. Il écrit régulièrement quelques papiers pour analyser des acteurs clés de la DeFi, des stablecoins et des monnaies numériques de banques centrales.

Diplômé en Finance et Comptabilité, David exerce depuis 10 ans dans l’Audit, le Conseil en management et l’Analyse financière. Ses premiers pas dans la crypto datent de 2020, avec l’étude de projets de monnaies numériques de banque centrale (MNBC) et de registres distribués (blockchains privées).

Depuis, David écrit régulièrement sur la percée des projets Ripple (XRP), Stellar Lumens (XLM) et Chainlink (LINK). Dans ses articles, il vous montre comment ces projets blockchain s’immiscent et transforment silencieusement le monde bancaire et celui de l'investissement.

Paiements transfrontaliers, transferts d’argent, bancarisation des populations vulnérables, prêts, tokénisation de titres financiers, tokénisation de biens immobiliers, lutte contre la fraude, sécurité … sont le fil conducteur de ses articles.

(Petit disclaimer : il s’exprime à titre personnel et son traitement de l’actualité ne constitue en rien des conseils d’investissement, ni des incitations à acheter ou à vendre des cryptomonnaies. Les prises de position, critiques et conclusions sont établies toujours dans le respect des principes d’éthique et de transparence journalistiques)

Quand il ne rédige pas sur la crypto, David aime explorer l’histoire de l’Art africain et des civilisations arabes.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram